Les joueurs autonomes avec restriction peuvent maintenant parler aux autres formations de la LNH

Publié le 26 juin 2019 à 9h35
PAR MATHIEU CHARBONNEAU
C'est aujourd'hui, le 26 juin, que les joueurs autonomes avec compensation peuvent discuter avec les autres formations de la LNH. Les différentes équipes peuvent donc tâter le terrain à savoir si des joueurs autonomes avec restriction désirent ou non signer une offre hostile.


Il sera intéressant de voir si Mitch Marner va profiter de cette opportunité afin de rencontrer d'autres formations. Comme nous le rappelle Sportsnet, le dernier à avoir usé de ce privilège et à l'avoir mentionné publiquement est l'actuel capitaine du Canadien, Shea Weber.




Plusieurs joueurs intéressants tomberont autonomes avec restriction le 1er juillet prochain. Outre Marner, les Brayden Point, Mikko Rantanen, Sebastian Aho, Matthew Tkatchuk, TImo Meier, Kyle Connor, Brock Boeser, Kevin Labanc et Patrik Laine, pour ne nommer que ceux-là, pourront tous user du privilège et discuter avec les autres formations de la LNH.

Pour la liste complète des joueurs autonomes avec restriction le 1er juillet prochain, c'est ici

Si jamais un DG osait faire une offre hostile à un joueur autonome avec restriction, son équipe devra payer le prix. Plus le contrat octroyé au joueur est lucratif, plus la compensation à l'équipe qui perd les services du joueur est importante. Pour en valoir la peine et pour ne pas risquer de se faire égaler l'offre par l'équipe qui détient les droits du joueur, une offre hostile aux meilleur joueurs disponibles (voir la liste plus haut) sera assurément dans la catégorie la plus élevée, soit 10 568 590 dollars et plus. Le dg qui osera faire ce genre d'offre devra donner pas moins de quatre choix de première ronde.


Même si des rumeurs circuleront sur les réseaux sociaux et dans les médias traditionnels durant les cinq prochains jours, il faudra attendre au 1er juillet prochain, minimum, avant de voir si un DG osera utiliser cette stratégie.
10 dernières chroniques
pub