William Nylander et les Canadiens de Montréal: une annonce vient de prouver que c'est véritablement une possibilité

Publié le 5 août 2023 à 11h34
PAR MATHIEU CHARBONNEAU

Le nouveau DG des Leafs de Toronto, Brad Treliving, n'est pas sorti du bois. Si rien ne change, 10 des 23 joueurs de l'alignement principal de l'équipe tomberont autonomes sans compensation, le 1er juillet prochain. Les Auston Matthews, Tyler Bertuzzi, TJ Brodie et William Nylander pour ne nommer que ceux-ci, pourraient donc tous tester le marché de l'autonomie.

Déjà que leur masse salariale pour cette saison est élevée (autour de 95.881M$), imaginez un peu comment ce sera difficile de ramener tout le monde, l'an prochain, avec les immenses augmentation de contrats qui sont prévues. Si celle de Matthews sera assurément énorme (autour de 14-15M$ annuellement selon les rumeurs), celle de William Nylander n'est pas à négliger.

En effet, la récente signature de Sebastian Aho a placé la barre très haute pour Nylander. L'attaquant des Hurricanes s'est récemment entendu sur les termes d'un pacte de 8 ans qui lui rapportera en moyenne 9.75M$. Cette signature laisse présager selon plusieurs que Nylander pourrait obtenir entre 10 et 11M$, que ce soit avec les Leafs, ou ailleurs. Avec le casse-tête salarial déjà présent chez les Leafs, il est quasi impossible d'imaginer un scénario dans lequel le suédois reste à Toronto, au delà de la prochaine campagne.

En plus d'être menotté par le plafond salarial, Treliving est aussi pris sous la pression de la ville. Il ne pourra se départir de Nylander, ni d'aucun des autres joueurs autonomes à venir, à la date limite, alors que les attentes de tous afin qu'ils gagnent sont biens présentes. Cette campagne en sera une du tout pour le tout pour les Leafs et échanger Nylander, à moins d'un surprenant et aidant retour, n'est pas une option.


Ceci laisse donc à croire que la plupart des joueurs autonomes sans compensation des Leafs testeront le marché l'été prochain, surtout si Matthews signe son faramineux contrat avec l'organisation. Sachant cela, il n'y a aucun doute que Nylander attirera l'intérêt des 31 autres formations de la ligue.

Ce qui est plaisant ici est que Kent Hughes aura tout pour être compétitif dans ce dossier. Comme nous l'avions déjà mentionné, le CH planifie déjà avoir un gros été, en 2024. Kent Hughes et Jeff Gorton semblent viser ce moment afin de passer à une nouvelle étape de la reconstruction et l'ajout d'un joueur autonome de renom n'est définitivement pas à ignorer.

À ce jour, le CH a plus de 15M$ de jeu pour l'été 2024, avec seulement trois joueurs autonomes avec restriction à signer en Samuel Montembeault, Arber Xhekaj et Justin Barron. Ajoutons ici le contrat de Price qui pourrait encore aller sur la LTIR et le CH aura plus de 25M$. Moins les quelques bonis de performances (+- 4M$), le CH pourrait avoir près de 11M$ de jeu (sans Price). L'option de Nylander (ou Elias Pettersson par exemple) sont donc des plus plausibles.

Imaginez un peu comment la progression du club prendrait un niveau supérieur avec dans ses rangs un William Nylander.
SONDAGE
5 Aout   |   3555 réponses
William Nylander et les Canadiens de Montréal: une annonce vient de prouver que c'est véritablement une possibilité

Aimeriez-vous que Kent Hughes signe Nylander pour 7 ans et 70 millions?

Oui175749.4 %
Non179850.6 %
LISTE DES SONDAGES
10 dernières chroniques
pub