FINAL
3
2
    

Top 10 des candidats pour gagner le trophée Art Ross cette saison

Publié le 15 septembre 2018 à 15h16
PAR

Pour être honnête, prédire le gagnant du trophée Art Ross n'est pas très difficile.

L'ère dans laquelle nous nous trouvons appartient à Connor McDavid, qui en compte déjà deux à 21 ans. Ses totaux de 100 et 108 points dans les deux dernières saisons et sa moyenne de 1,32 point par match sont les meilleurs résultats depuis les 5 dernières années.

Mais le hockey est un sport où les impondérables comme les surprises ou les blessures sont nombreuses, ce qui pourrait laisser la chance à d'autres joueurs de se mériter le fameux trophée à la fin de la saison. Voici un top 10:

Connor McDavid


Le joueur de centre des Oilers est tout simplement dominant. Il semble exister dans une différente stratosphère présentement et selon ses dires, il n'a que 21 ans et ne cessera pas de s'améliorer. C'est un choix facile, mais aussi logique de le mettre favoris pour remporter le Art Ross avant même le début de la saison.


Nikita Kucherov


Kucherov est un joueur élite hors pair, qui est en plein dans ses meilleures années, qui joue avec des compagnons de trio élite, dans une équipe élite. Tout est en place pour être en sa faveur. Il a connu sa première saison de 100 points l'année dernière et gageons que ce n'est pas prêt d'arrêter.

Nathan Mackinnon


Lors de son séjour dans les juniors avec Halifax, Nathan était voué à une grande carrière. Sa progression a été plus longue que prévue, mais il a finalement débloqué la saison dernière avec ses 97 points. On pourrait croire que c'est une saison exceptionnelle dans son cas si l'on se fie à ses saisons précédentes, mais quand on connaît son talent, on sait qu'il est enfin prêt à faire partie de l'élite de la LNH.

Sidney Crosby


Comment oublier le célèbre capitaine des Penguins de ce top 10, lui qui est encore aujourd'hui vu par plusieurs comme le meilleur joueur de hockey au monde. Ce ne sera pas tâche facile par contre pour l'homme de 31 ans, puisque seulement six joueurs ont réussi l'exploit de gagner le trophée des marqueurs en commençant une saison à 31 ans ou plus, et ce dans l'histoire de la ligue. Deux d'entre eux sont Martin St-Louis et Roy Conacher, qui ont réussi pendant des saisons écourtées de respectivement 48 et 60 parties. Mais Crosby fait définitivement partie du même groupe de joueur sélect ayant réussi pendant des saisons de plus de 70 matchs, soit Mario Lemieux, Gordie Howe, Wayne Gretzky et Phil Esposito.

Brad Marchand


C'est toujours aussi surprenant de voir le petit agitateur sur une liste comme celle là, mais il a définitivement mérité sa place. Seuls McDavid, MacKinnon et Malkin ont eu une meilleure moyenne de point par match que Brad l'an dernier, et il est un des joueurs les plus productifs de la ligue en cinq contre cinq. Sur un trio avec Pastrnak et Bergeron, sa production pourrait ne pas diminuer de si tôt.

Claude Giroux


Claude n'aurait pas fait partie de cette liste s'il était resté au centre selon plusieurs. Sa mutation à l'aile de l'année dernière a été bénéfique pour lui, puisqu'il a fini deuxième au total des points avec 102. Malgré ses 30 ans, il semble avoir retrouvé ses marques et ses jambes. Sur un trio avec Voracek et Van Riemsdyk, sa production pourrait même continuer à augmenter.

Evgeni Malkin


La seule raison pour laquelle Malkin est si bas dans cette liste est qu'il manque trop souvent des parties de saison dû aux blessures. Lorsqu'il est en santé, Geno est un des meilleurs joueurs de la ligue en terme de point par match, et en restant en santé pendant 82 matchs, il pourrait être le meilleur buteur et pointeur. Il en a le potentiel, ça c'est certain.

Auston Matthews


Le jeune prodige, premier choix au total en 2016, fait déjà partie de l'élite de la LNH. C'est un des meilleurs marqueurs de la ligue et il n'a que 20 ans. En fait, il a eu le plus de points par 60 minutes jouées à cinq contre cinq l'année dernière. Son pire ennemi est le temps de jeu, spécialement en avantage numérique, puisque Mike Babcock semble vouloir le retenir. Mais attention, si jamais cette année est celle où Babcock le laissera lousse, jumelée à l'arrivée de John Tavares, sa huitième place serait probablement beaucoup trop basse.

Evgeny Kuznetsov


Kuznetsov est le joueur le moins prévisible de cette liste. Il a un talent spécial, des mains à vous en faire perdre la mâchoire et il semble avoir définitivement surpassé Nicklas Backstrom comme centre numéro un des Capitals, et du même coup, l'homme qui alimente Ovechkin. Après avoir connu sa meilleure saison en carrière avec 83 points en 2017-18, il a littéralement explosé en séries éliminatoires avec 12 buts et 32 points en 24 matchs, en route pour la Coupe Stanley.

John Tavares


John est ce genre de joueur qui rend les autres autour de lui meilleurs. S'il était capable non seulement de faire partie de l'élite avec les Islanders, mais aussi de mener des joueurs comme Parenteau et Molson à un autre niveau, imaginez ce qu'il sera capable d'accomplir avec Mitch Marner, Auston Matthews et les jeunes prometteurs des Leafs. Sa 10e place dans cette liste est basée sur ses performances antérieures et son âge, mais il serait facile de le monter de quelques positions une fois la chimie entre lui et ses nouveaux coéquipiers installée.
10 dernières chroniques
pub