SONDAGES     LNH     CANADIENS

Présentement EN FEU


Victor Mete : le prochain Torey Krug?


PUBLICATION
Charles-Antoine Nicol
6 juin 2019  (11h20)
PARTAGER
SUIVEZ-NOUS



À l'aube de ses 21 ans, Victor Mete vient de conclure sa deuxième saison dans la LNH dans l'uniforme du Canadien de Montréal.

Bien qu'il n'ait toujours pas inscrit un seul but en 120 matchs dans le circuit Bettman, il n'en demeure pas moins que le natif de Woodbridge en Ontario possède un potentiel assez intéressant à la ligne bleue chez le Tricolore.
D'ailleurs, dans le but de s'établir comme un bon défenseur offensif dans la LNH, le numéro 53 du CH dit vouloir s'inspirer d'un défenseur similaire à lui qui se trouve actuellement en finale de la Coupe Stanley et qui contribue activement au succès de son équipe :
Mesurant tous deux 5 pieds 9 pouces, il est plus que logique que le jeune Mete souhaite s'inspirer de celui qui est de huit ans son aîné. En effet, Torey Krug a dû surmonter plusieurs embûches avant de s'établir comme le solide défenseur qu'il est aujourd'hui.
C'est qu'à défaut de Victor Mete qui a vu le Canadien prononcé son nom au 4e tour, plus précisément au 100e rang, à l'encan de 2016, le petit arrière des Bruins n'a, quant à lui, jamais été repêché par aucune formation du circuit Bettman jusqu'à ce que la formation du Massachusetts lui offre un contrat comme joueur autonome à sa sortie de l'université Michigan State, en 2012.
Devant cette force de caractère et ses actuelles performances en séries éliminatoires (16 points en 21 rencontres), Torey Krug est clairement une source d'inspiration pour le jeune Mete :
« Il connaît des séries éliminatoires incroyables, surtout en Finale présentement, a souligné Mete. C'est un joueur que je peux regarder et dont je peux m'inspirer. Je sais ce que je suis capable de faire et je pense que je peux devenir un joueur similaire à lui. Je dois continuer de le regarder à l'œuvre et apprendre des choses. »

Torey Krug a effectué ses débuts officiellement lors des séries éliminatoires de 2013, alors que les Bruins ont eu recours à ses services pour 15 rencontres, où il aura bien fait avec une récolte de six points, dont quatre filets.
Il n'est donc pas surprenant que cette arrière américain ait fait le saut dès l'année suivante comme régulier avec Boston, où il aura noirci la feuille de pointage à 40 reprises ( 14 buts et 26 mentions d'aides) en 79 joutes de saison régulière.
Une chose est certaine, Krug s'est clairement établi comme un défenseur de la nouvelle génération, lui qui possède un instinct offensif hors-du-commun et qui compense son petit gabarit par sa vitesse et son agilité exceptionnelles.
Ce n'est donc pas pour rien que le numéro 47 des Bruins ait récolté 51, 59 et 53 (il a été limité à 64 matchs cette saison en raison d'une blessure) points lors des dernières campagnes.
Devant ces faits, Victor Mete aime vraiment la manière dont joue Torey Krug et le joueur du CH souhaite éperdument ressembler à l'arrière des Bruins d'ici quelques saisons :
« J'aime la manière dont il saute dans le jeu offensif, a expliqué Mete. Il est petit, mais physique, et c'est difficile de jouer contre lui. La façon dont il se porte à l'offensive, il est un peu un quatrième attaquant. C'est ce que je veux faire aussi. »
Dans un autre ordre d'idée, Mete se dit que si le Tricolore avait fait les séries éliminatoires, il n'aurait pas été impossible que la troupe de Claude Julien se retrouve en finale pour l'obtention du St-Graal.
En effet, le Canadien a bien fait contre les Bruins et les Blues cette saison, soit les deux formations qui se retrouvent actuellement en finale de la Coupe Stanley :
« On a battu Boston deux fois, ils nous ont battus deux fois cette saison. Nous avons aussi divisé les honneurs de la série contre St. Louis 1-1.

C'est plaisant de dire qu'on a battu ces équipes, mais au final, il fallait être des séries éliminatoires. À partir de là, tout peut arriver. On l'a vu avec toutes les surprises, personne n'avait prédit cela. On ne sait jamais ce qui peut arriver. »

Bref, il sera assurément intéressant de voir la progression de Victor Mete dans les années futures, lui qui, doit-on le rappeler, est encore très jeune alors qu'il célébrera son 21e anniversaire demain, le 7 juin.
Considérant le fait que l'évolution d'un athlète se fait jusqu'à l'âge de 27-28 ans, le jeune Ontarien a encore bien le temps de se développer au niveau de Torey Krug.
Si jamais Victor Mete venait vraiment qu'à atteindre un niveau de jeu similaire à l'arrière des Bruins, il sera assurément clair dans l'esprit de tous que le Tricolore aura commis un vol au repêchage de 2016.
Croyez-vous que Mete saura se développer comme Torey Krug l'a fait?
10 dernières chroniques

HABSETLNH.COM
COPYRIGHT @2024 - TOUS DROITS RÉSERVÉS.
TERMES  -  POLITIQUES  -  CONSENTEMENTS