FINAL
1
5
    

Une saison frustrante pour Connor McDavid

Publié le 2 avril 2019 à 10h03
PAR

Connor McDavid, le capitaine des Oilers d'Edmonton, n'a pas caché sa frustration après que les Oilers soient officiellement éliminés des séries éliminatoires 2019.

Dans une entrevue accordée au réseau Sportsnet, le premier choix du repêchage de 2015 a avoué que la frustration devenait visible.

« C'est frustrant! Nous voulons jouer, nous voulons que l'équipe participe aux séries éliminatoires. Personnellement, je veux être en séries. Je ne suis pas heureux de la situation. Ce sera un été long», a-t-il clamé lors de son entrevue avec le journaliste Josh Beneteau.




La formation albertaine venait tout juste de s'incliner par la marque de 3 à 1 face aux finalistes de la dernière Coupe Stanley, les Golden Knights de Las Vegas.

Question d'ajouter à la frustration pour les membres de l'organisation, c'était la 12e fois au cours des 13 dernières saisons que les Oilers sont exclus des séries éliminatoires de la Ligue nationale de hockey.

Difficile de blâmer la contribution offensive de Connor McDavid, alors qu'il connait sa meilleure saison en carrière avec une récolte de 41 buts et 115 points avec trois parties à disputer.

Toutefois, le manque de profondeur a coulé les Oilers d'Edmonton. Seulement trois joueurs ont accumulé plus de 40 points cette saison. Outre McDavid, Ryan Nugent-Hopkins et Leon Draisaitl ont réussi ce fait d'armes. Question d'ajouter à l'injure, seulement cinq joueurs ont inscrit plus de 10 buts cette saison.

Une situation qui irrite le meilleur joueur de la LNH.

« Ça craint évidemment, nous n'avons pas été bons tout au long de l'année. Nous n'avons pas été en mesure d'arrêter l'hémorragie à certains moments. La marge d'erreur est mince dans cette ligue, tu dois trouver une façon de renverser la vapeur quand ça va mal. Nous ne l'avons pas fait», a ajouté McDavid.

Le mauvais début de saison aura eu un effet dévastateur sur l'organisation. Après 21 parties, l'entraîneur-chef Todd McLellan a été congédié le 20 novembre 2018. Les Oilers présentaient un dossier de 10-10-1.

À son tour, Peter Chiarelli, qui occupait les fonctions de directeur général, a finalement été limogé tout juste avant la fin de semaine du Match des étoiles. On peut dire qu'il aura payé le prix de deux des pires échanges des dernières saisons.

Effectivement, le 29 juin 2016, il échangeait l'attaquant Taylor Hall aux Devils du New-Jersey, alors que le défenseur Adam Larsson devenait un joueur des Oilers.


Le deuxième échange aura été une série de bourdes de la part de Chiarelli. Après avoir échangé Jordan Eberle aux Islanders de New-York contre l'attaquant Ryan Strome, ce dernier n'aura fait que passer alors qu'il fût échangé aux Rangers de New-York face à Ryan Spooner. Il fût échangé à son tour contre Sam Gagner, donc aussi bien dire que ce fut Jordan Eberle contre Sam Gagner.


Le tirage au sort pour le prochain repêchage pourrait toutefois redonner le sourire au capitaine des Oilers d'Edmonton, alors que ceux-ci devraient terminer la saison entre le 23e rang et le 26e rang de la LNH. Une situation qui pourrait être favorable au prochain repêchage quand on connaît la formule utilisée.

Voici le lien
10 dernières chroniques
pub