Un vent de fraîcheur souffle sur le Canadien

Publié le 5 juin 2019 à 7h40
PAR
Cela fait maintenant 26 ans que les joueurs du Canadien n'ont pas soulevé la Coupe Stanley. Ces années d'insuccès représentent la plus longue disette de l'histoire de la concession. La tâche de Marc Bergevin est donc fort simple : ramener une équipe vainqueuse à Montréal.

La tâche de ses prédécesseurs ne fût pas plus simple que la sienne. Être DG du Tricolore vient avec son lot de pression. Les Bob Gainey et Pierre Gauthier de ce monde n'ont été que des victimes de cette pression de vaincre toujours constante dans le giron de la Sainte-Flanelle, comme en témoignent certaines transactions douteuses à la Scott Gomez!

Il y a longtemps que Montréal n'a pas attiré de joueur vedette lors du marché des joueurs autonomes. La pression médiatique joue pour beaucoup, certes, mais au-delà de ça, le Tricolore n'a pas été un prétendant au titre depuis des décennies. Même lors de la conquête de la Coupe en 1993, personne n'aurait parié sur une victoire du Bleu-Blanc-Rouge.

Un vent de fraîcheur souffle maintenant sur Montréal. Les rumeurs veulent que Matt Duchene et Erik Karlsson soient intéressés à signer avec le club. Les deux joueurs en question ont alimenté ces rumeurs en les approuvant.


Évidemment, il ne faut pas s'emballer trop vite. La banque d'espoirs dont dispose Bergevin est pleine de promesses et le DG continue de faire fi de la pression pour bâtir par le repêchage. Signer une des deux vedettes mentionnées plus haut serait un bonus, mais il n'est pas question de les surpayer.

Néanmoins, que Duchene et/ou Karlsson signent un contrat avec le CH ou non, leur simple désir de venir jouer à Montréal est une excellente nouvelle en soi. Longtemps incapable d'attirer ce style de joueur, la métropole peut enfin se réjouir de les attirer à nouveau. Carey Price, Shea Weber et la belle relève y sont pour beaucoup et il est fort probable que les meilleurs joueurs disponibles commencent à placer le Canadien dans le haut de leur liste de souhaits dans un avenir rapproché.
10 dernières chroniques
pub