Raphaël Lavoie aurait longuement discuté avec le Canadien au « Combine » de la LNH

Publié le 4 juin 2019 à 20h52
PAR MATHIEU CHARBONNEAU
Raphaël Lavoie était de passage, mardi soir, sur le plateau de l'émission « JiC » sur les ondes de TVA Sports. Il a notamment discuté de sa récente expérience au « Combine » de la LNH à Buffalo. Sa rencontre avec le Canadien de Montréal aura été l’un des moments marquants de son weekend.


Le Québécois a rencontré pas moins de 26 formations de la LNH lors de son passage à Buffalo. Selon ses dires, tout s'est bien passé.

« Je suis content de ça, a admis Lavoie. Certains ont eu des questions plus difficiles, mais, en général, ça a très bien été avec tout le monde et aussi avec Montréal. » - Raphaël Lavoie


Concernant son entretien avec les représentants du Canadien : Lavoie voulait faire bonne impression auprès des recruteurs montréalais. Il a même avoué que la discussion avait été plus longue qu'il l'aurait pensé.

« C'était une bonne entrevue. C'est sûr que j'avais des papillons pour cette entrevue-là, j'avais envie de les rencontrer. C'est sûr, c'est Montréal! » - Raphaël Lavoie

L'espoir originaire de Chambly dit ne pas avoir été impressionné par les biceps de Trevor Timmins et compagnie. Il a bien sûr répondu aux questions concernant la pression de jouer à Montréal et a dû parler de son père, Denis, qui a récemment démissionné de son poste de maire de Chambly.

« Ça ne m'a pas intimidé, mais c'est quelque chose à remarquer. Ils sont de même (les bras croisés) dans l'entrevue tout le long et ils se pompent les « guns », mais ce n'est pas intimidant. Ils m'ont plus parlé de la pression de jouer à Montréal en étant Québécois. Je m'y attendais et je n'ai pas eu beaucoup de questions par rapport à mon père ».

Lavoie semble bien aimer jouer sous la pression. Il l'a fait lors de son passage dans la LHJMQ avec les Mooseheads d’Halifax et s'en ait plutôt bien tiré.

« À chaque fois qu'il y a eu des situations avec de la pression, j'ai joué très bien, a-t-il observé. Les séries, c'en est une preuve, la Coupe Memorial aussi. Être à Montréal, ça va me carburer à en donner plus. »

Il ne reste qu'à voir si cette entrevue aura impressionné l'état-major du Canadien afin que ces derniers fassent de Lavoie leur choix de première ronde au prochain encan.
10 dernières chroniques
pub