Bruce Cassidy insatisfait de sa deuxième ligne offensive

Publié le 4 juin 2019 à 19h24
PAR ANNIE C.
Chaque entraîneur-chef connaît l’importance d’avoir un équilibre dispersé sur les quatre trios de la ligne offensive. Si l’équipe l’emporte, c’est parce que les quatre lignes ont contribué au succès de l’équipe : ils ont patiné, ont travaillé, ont été impliqués et ont dicté l’allure de la rencontre.

En effet, en séries éliminatoires, la contribution de chaque trio est essentielle et ce n’est certainement pas le bon moment pour tomber en panne. Dans la défaite des Bruins de Boston aux dépens des Blues de St.Louis dans le match numéro quatre de la finale de la Coupe Stanley, l’entraîneur-chef Bruce Cassidy a lancé un appel au réveil à sa deuxième ligne.


Les attaquants doivent absolument trouver un moyen de faire bouger les cordages ou créer des opportunités sur la patinoire et un mouvement de personnel n’est pas sans impact.


« Nous pourrions apporter un changement au trio si nous le jugions nécessaire, mais il faut tenir compte de la cohésion des autres trios avant de prendre une décision», a déclaré l'entraîneur, mardi matin à la suite du quatrième match.

«Nous insérons parfois David Pastrnak à la place de Backes pour quelques présences, mais c'est un joueur des deux derniers trios qui devrait habituellement se voir récompensé en étant muté dans un trio à caractère plus offensif. »

Si certains seraient portés à blâmer le vétéran David Backes pour les insuccès de la ligne, Bruce Cassidy croit plutôt que c’est DeBrusk et Krecji qui doivent en produire plus.

«Krejci est très réceptif aux suggestions, mais il affectionne de jouer à sa manière. Jake doit foncer davantage vers le but adverse en déployant de la vitesse et de la force. Il marque par séquence. Il s'agit qu'il obtienne un but pour que ça débloque. Backes est Backes, son jeu ne change jamais. Ce sont surtout les deux autres qui doivent faire des ajustements», a renchéri le pilote des Bruins.

Toutefois, Backes met beaucoup de coeur à la tâche, mais il joue le moins de minutes de tous les attaquants, n'a pas marqué de but depuis longtemps et ralentit au fil des années. Quant à DeBrusk et Krejci, ils ont été invisibles hier soir. Peut-être qu’ajouter de la vitesse sur l’aile droite allumerait un feu pour les Bruins.

Quoi qu’il en soit, Cassidy devra trouver une solution pour remédier à la situation. Malgré qu’il souhaite ne pas jongler avec ses trios pour éviter de nuire aux chimies des autres lignes, l’entraîneur-chef sera contraint d’apporter des changements si les choses ne se replacent pas à la suite du cinquième match jeudi soir.

Si vous étiez Bruce Cassidy, quel joueur devrait être retiré de l’alignement ou quel changement devrait être apporté?
10 dernières chroniques
pub