Un gardien des Blue Jackets est tanné de perdre et il le dit ouvertement

Publié le 23 avril 2021 à 11h09
PAR DAVID ARMONI
Depuis le début de la saison, les Blue Jackets de Columbus ont toute la misère du monde à acheter des buts, ce qui fait en sorte que l'équipe dirigée par John Tortorella occupe le dernier rang de sa division avec sept parties à jouer à la saison régulière. Les départs de David Savard et Nick Foligno ont envoyé un message clair aux partisans : l'équipe est en reconstruction.

La défaite survenue jeudi soir par la marque de 3 à 1 face au Lightning de Tampa Bay était la goutte qui a fait déborder le vase pour le gardien de but letton Elvis Merzlikins. Le cerbère n'a pas mâché ses mots après la rencontre, qualifiant la performance de son équipe de « gênante ».


Il faut dire qu'il s'agissait d'une huitième défaite consécutive pour les hommes de John Tortorella. L'attaque ne fait pas le travail. En 49 parties cette saison, la formation de l'Ohio a inscrit 118 filets, soit une piètre moyenne de 2,41 buts par partie. Les Blue Jackets de Columbus occupent le 28e rang du circuit Bettman à ce chapitre. Seuls les Ducks d'Anaheim, les Red Wings de Détroit et les Sabres de Buffalo affichent une pire moyenne.


Le cerbère n'a pas raté l'occasion de décocher une flèche aux Sabres de Buffalo. Il a espéré que son équipe ne devienne pas la risée de la LNH. Sans nécessairement comparer, il a ensuite parlé des Sabres de Buffalo qui ont accumulé une série de défaites au milieu de la saison. Pour lui, il est hors de question de poursuivre dans cette voie.

Ses propos ont été virulents. Il a avoué qu'il ne savait pas ce que ressentaient les autres membres de l'équipe, mais que dans son cas, il n'arrivait pas à bien dormir en raison des performances récentes.


Il faut dire que les Blue Jackets de Columbus n'ont pas été très chanceux lorsqu'ils ont été placés dans cette division. Ils doivent composer avec les trois formations floridiennes, dont les champions en titre de la coupe Stanley, en plus des finalistes de la coupe Stanley, les Blackhawks de Chicago et les Stars de Dallas, qui comptent sur un noyau de joueurs talentueux.
10 dernières chroniques
pub