20:00
-
-
    

Suite à la performance de Jaden Schwartz, une deuxième équipe canadienne tombe au combat!

Publié le 21 avril 2019 à 7h27
PAR

Après les Flames de Calgary qui avaient été éliminés la veille, à la surprise générale, en cinq par l'Avalanche du Colorado par la marque de 5 à 1, c'était au tour, hier soir, d'une deuxième équipe canadienne de subir le même sort.

Tirant de l'arrière 3-2 dans la série, les Jets de Winnipeg se devaient absolument de gagner pour demeurer en vie. Jusqu'à maintenant l'équipe visiteuse s'était toujours sauvée à la victoire donc, comme la rencontre était disputée au Enterprise Center de St-Louis, tous les espoirs étaient permis. Malheureusement, les Blues, en la personne de Jaden Schwartz, ont frappé tôt en faisant bouger les cordages 23 secondes à peine après le début de la rencontre. Voici ce but :


Celui qui n'avait obtenu qu'une mention d'aide lors des quatre premières rencontres de la série et qui avait placé les Jets dans l'eau chaude l'avant-veille en marquant un but alors qu'il ne restait que 15 secondes au cadran indicateur, donnant alors une victoire de 3-2 à St-Louis, venait de récidiver en frappant dès le début, cette fois-ci. Dans l'histoire de la franchise, seul Sergio Momesso en 1990 (:18 Match#3 finale de division) et Brett Hull en 1995 (:20 Match#3 quart de finale de Conférence) ont été plus rapide que lui pour marquer le premier filet de la rencontre. Mais Schwartz, n'en était qu'à ses débuts!


En effet, le tombeur des Jets, deux jours plus tôt, a récidivé à 12:36 en deuxième période. Voyez son filet :



Schwartz a ensuite complété son tour du chapeau à 3:55 en 3e période; son 14e but en séries en carrière. Il s'agissait d'un premier triplé pour un joueur des Blues depuis celui de Vladimir Tarasenko en 2015 contre le Wild du Minnesota en première ronde. Cet exploit est le troisième tour du chapeau naturel de l'histoire de la franchise : les autres ayant été réussis par Brendan Shanahan en 1995 lors du match #4 des quarts de finale de la Conférence de l'Ouest à Vancouver et par Red Berenson en 1969, à domicile, durant le match #1 de la demi-finale face aux Kings de Los Angeles. Voici ce but et la volée de casquettes qui s'en est suivie :


C'est la première fois dans l'histoire de la LNH, depuis Jorgen Pettersen des Blues, en 1984 contre les Red Wings, qu'un joueur ayant réussi un tour du chapeau dans un match permettant de gagner une série est aussi celui ayant marqué tous les buts de son équipe. Dustin Byfuglien (12:17) et Bryan Little (19:22), en désavantage numérique, ont répliqué, en troisième période, pour les visiteurs. Malheureusement pour les Jets, et leurs partisans, c'était trop peu trop tard!

Le résultat final n'offre cependant pas un portrait fidèle de l'allure de la rencontre. En effet, les Blues ont dominé leurs adversaires 36-20 au niveau des tirs au but. À la fin des deux premières périodes, ils avaient dirigé 27 tirs sur Connor Hellebuyck qui a tenu le fort donnant ainsi une chance aux Jets de gagner. Malheureusement, ces derniers n'avaient, jusque là, testé Jordan Binnington, la seconde étoile du match, qu'à six reprises étant même dominés 1-16 dans les tirs au but en deuxième. C'était trop peu de lancers pour un club espérant éviter l'élimination!

Dans la victoire, le héros du jour a été modeste. « Nous avons disputé aujourd'hui un grand match en équipe, a-t-il déclaré. Nous ne leur avons presque rien donné, nous avons travaillé très fort. » Il a ensuite affirmé que les défenseurs avaient été géniaux. « Je pense que nos attaquants se sont repliés avec force ce qui les a frustrés, a-t-il précisé avant d'ajouter que c'était, à son avis, leur meilleure rencontre de l'année. « Nous savions comment nous voulions jouer » a-t-il mentionné. Les deux rencontres à domicile ne s'étant pas déroulées comme prévu, l'équipe, selon lui, en a tiré une leçon à savoir qu'il est important de jouer intensément durant 60 minutes et de ne laisser aucune chance à leurs adversaires. « Nous avons joué de manière agressive et nous étions alertes » a-t-il conclu.

Les Blues ont effectivement bien exécuté le plan de match ce qui leur a permis d'éliminer les Jets. Il s'agit de la première fois depuis le 21 avril 2001 qu'ils remportent un match no. 6, ayant échoué lors de leurs huit précédentes tentatives. Ils attendent maintenant de connaître l'identité de leurs prochains adversaires entre les Predators de Nashville et les Stars de Dallas qui mènent la série 3-2; le match #6 aura lieu lundi au American Airlines Center de Dallas.

Selon vous, qui affronteront-ils : Dallas ou Nashville?
Crédit : NHL.com

Crédit : stlsportspage.com
10 dernières chroniques
pub