20:00
-
-
    

Selon cet ancien du Tricolore, la solution aux déboires offensifs de l'équipe se trouve à Toronto

Publié le 25 avril 2019 à 13h22
PAR

Longtemps dans l'entourage du Canadien, on constatait que le problème majeur aux insuccès de l'équipe se trouvait au poste de centre. En effet, bon nombre ont affirmé que la formation montréalaise n'a pas compté dans ses rangs de vrai pivot numéro un depuis une bonne vingtaine d'années, malgré le passage fructueux de Saku Koivu.

Or, avec les sélections de Jesperi Kotkaniemi, Joni Ikonen et Ryan Poehling, l'émergence de Max Domi et Philip Danault, en plus de l'acquisition de Nick Suzuki, disons que l'avenir au poste de centre chez le Bleu-Blanc-Rouge est assurément très positif, et parions que l'un d'entre eux saura pivoter la première unité à merveille.

Toutefois, on ne fait pas le même constat lorsqu'on regarde le flanc droit en attaque chez le CH. En effet, outre Gallagher, il n'y a aucun ailier droit naturel de talent pour évoluer sur le top 6 offensif de la Sainte-Flanelle, et ce, malgré les bonnes performances d'Andrew Shaw et de Joel Armia lors de la dernière saison.

Invité à l'émission «On jase» au Réseau des sports, le vétéran de 16 saisons dans la LNH et ancien du CH (2008-2009), Alex Tanguay, a émis un fait intéressant comme quoi la solution à cette position pour le Tricolore se trouverait du côté de Toronto, et non il ne s'agit pas de Mitch Marner !



Parlant de Marner, ce dernier sort d'une saison incroyable de 94 points en 82 rencontres et il devrait bientôt entamer les discussions pour un éventuel contrat, lui qui deviendra agent libre avec restriction le 1er juillet prochain. Considérant le fait que l'attaquant dynamique des Leafs pourrait bien aller chercher jusqu'à 11 millions de dollars annuellement à la signature de sa prochaine entente, le DG Kyle Dubas aura tout un casse-tête à résoudre pour faire arrimer le tout sur sa masse salariale. C'est que les Leafs possèdent uniquement moins de quatre millions de dollars pour renouveler les ententes de neuf de leurs joueurs actuels, dont Marner.

Bien évidemment, Dubas devra trouver des solutions et c'est là qu'Alex Tanguay croit que Marc Bergevin doit en profiter pour faire l'acquisition d'un attaquant talentueux chez les Leafs, dont son contrat vient lui aussi à échéance, soit le Finlandais Kasperi Kapanen.

« La première chose que je ferais, c'est d'appeler Kyle Dubas et lui dire : "je sais que tu as des problèmes" », suggére Tanguay .

« Pour moi, Mitch Marner est un intouchable du côté des Maple Leafs. Quelqu'un va faire une offre hostile et cette offre va être égalée par Toronto. Je ne peux pas concevoir que Kyle Dubas pourrait le laisser partir. Mais à partir du moment où tu sais que Marner fera un minimum de 10 millions $ par année, et même qu'il pourrait être beaucoup plus près du 11 que du 10, Dubas sera dans le pétrin. Patrick Marleau a encore une autre année à 6 millions $. Puisqu'il a signé son contrat alors qu'il était plus âgé de 35 ans, son contrat n'est pas rachetable. S'il est racheté, il reste à valeur pleine sur le cap salarial. Des joueurs comme Kasperi Kapanen et Andreas Johnsson, que j'adore parce que ce sont des joueurs d'énergie et des joueurs de vitesse pour jouer le hockey d'aujourd'hui, deviennent des options intéressantes. En ce qui a trait à Johnsson, je ne serais pas surpris qu'il donne, d'ici quelques années, à peu près ce que Viktor Arvidsson livre aux Predators de Nashville. Chez Kapanen, je vois un potentiel encore plus gros. »

Kapanen est un choix de 1er tour des Penguins de Pittsburgh, le 22e au total, en 2014 et il avait été l'un des éléments clés qui avaient permis à Jim Rutherford d'acquérir l'attaquant Phil Kessel des Leafs. Cet ailier droit de 6 pieds 1 pouces et 187 livres fêtera son 23e anniversaire en juillet prochain et vient de compléter sa première saison complète dans le circuit Bettman, fort d'une production de 44 points, dont 20 filets, en 78 rencontres avec les Torontois.

Avec un potentiel qui est loin d'avoir atteint son maximum, le fils de Sami Kapanen représente un choix logique pour Tanguay :

« Si je suis Marc Bergevin, est-ce que je n'aimerais pas avoir un Kasperi Kapanen qui, pour 6 millions par année, va me coûter un choix au repêchage? Si les Maple Leafs ne peuvent pas le mettre sous contrat à ce montant-là, je verrais bien un joueur physique, utile, capable de jouer dans les deux sens de la patinoire, capable de jouer sur le désavantage numérique et à l'aile droite avec le CH. Pour un gars comme Jesperi Kotkaniemi, qui a une tête de hockey mais qui a encore besoin de développement au niveau physique, ce serait plaisant d'avoir un joueur qui est une bombe physiquement à côté de lui pour marquer des buts. Si j'étais un directeur général, ce serait un des points que j'apporterais. Des gars comme Johnsson et Kapanen sont très susceptibles de recevoir des offres. Peut-être que le CH pourrait échanger un choix de 2e ronde avec un espoir pour avoir un joueur comme ça.»

Ici, l'ancien des Mooseheads d'Halifax suppose que Kapanen commandera un salaire d'une demi douzaine de millions lors de sa prochaine entente. Bien évidemment, dans sa description du joueur, Tanguay oublie de mentionner que le numéro 24 des Leafs possède également un bon coup de patin et c'est assurément vrai qu'il pourrait venir compléter Jesperi Kotkaniemi à merveille.

D'ailleurs, possédant toujours son propre choix de deuxième ronde et celui des Blue Jackets, la suggestion de Tanguay à savoir que Marc Bergevin pourrait se départir d'une sélection de second tour en plus d'un espoir pour amener Kapanen à Montréal serait assez plausible. Considérant les déboires sur le flanc droit défensif à Toronto et que Dubas a assurément l'intention de regarnir sa banque d'espoirs à cette position, est-ce que Cale Fleury, qui a bien fait à sa première saison à Laval, pourrait être l'espoir sacrifié dans une transaction avec les Maple Leafs?

Cela dit, il faut voir l'envers de la médaille. En effet, il serait peu probable que Kyle Dubas soit enclin à transiger un joueur de talent à un rival de division, d'autant plus que l'on connaît le passé entre les deux formations. Néanmoins, Bergevin pourrait toujours faire le coup d'une offre hostile à l'endroit de Kapanen, mais encore là, connaissant la classe du DG du CH, il serait surprenant qu'il se mette les autres dirigeants à dos.

Bref, la solution suggérée par Alex Tanguay serait certainement profitable pour le Tricolore. Rappelons toutefois qu'il s'agit là que de spéculations, non pas de rumeurs fondées. Toutefois, il sera certainement intéressant de voir comment se déroulera cette situation misérable à Toronto et si l'occasion de faire affaire avec les Leafs se présente pour Bergevin, il n'aura d'autre choix que de la saisir.

Aimeriez-vous que Marc Bergevin fasse l'acquisition de Kasperi Kapanen?
10 dernières chroniques
pub