20:00
-
-
    

Québecor met ses menaces à exécution

Publié le 9 avril 2019 à 10h40
PAR MATHIEU CHARBONNEAU

Dans un article précédent, nous vous mentionnions qu'une nouvelle étape dans la guerre entre Bell et Vidéotron avait été franchie. Québecor menaçait alors de couper le signal de la chaîne TVA Sports aux usagers de Bell.

Ce matin, nous apprenons que ces menaces seront portées à exécution dès demain. En effet, Québecor brouillera le signal de la chaîne TVA Sports dès mercredi 19 h. Cette décision entrera en vigueur lors du début de la télédiffusion des matchs des séries éliminatoires de la Ligue nationale de hockey, dont TVA Sports est le diffuseur exclusif en langue française.


Les usagers de Bell devront donc se tourner vers le diffuseur Sportsnet afin de suivre les séries éliminatoires de la LNH. Ils pourront également regarder certaines parties sur les ondes de la télévision d'État de langue anglaise, CBC. Certains matchs des éliminatoires, notamment ceux impliquant les trois équipes canadiennes, les Maple Leafs de Toronto, les Jets de Winnipeg et les Flames de Calgary.


Lundi, Bell a fait savoir, qu'à sa demande, le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) avait publié une directive exigeant à Québecor de continuer à offrir la chaîne TVA Sports à Bell Télé et à ses clients.

Le président et chef de la direction de Québecor, Pierre Karl Péladeau, reproche à Bell de ne pas lui accorder des redevances qui reflètent la « juste valeur » de ses chaînes spécialisées, notamment LCN, mais, surtout, TVA Sports.

« Tous les câblodistributeurs au Québec ont accepté le tarif proposé pour TVA Sports. Pourquoi le seul qui le refuse c'est Bell? Parce que Bell est également propriétaire de RDS, qui est la chaîne concurrente de TVA Sports », a insisté l'homme d'affaires, ajoutant que Vidéotron, au contraire, « traite toutes les chaînes de façon équitable en fonction de critères précis. » - Pierre Karl Péladeau

Il sera intéressant de voir comment le CRTC gérera ce dossier au cours des prochains jours. Selon un porte-parole de l'organisme, il surveille la situation de très près.

« ¨[Les règles] font en sorte que les Canadiens ne perdent pas l'accès aux chaînes de télévision lors des négociations commerciales entre les radiodiffuseurs et les fournisseurs de services de télévision » - le CRTC.
10 dernières chroniques
pub