SONDAGES     LNH     CANADIENS

Présentement EN FEU


Non repêché, ce centre de 6 pieds 4 pouces produit è un rythme hallucinant


PUBLICATION
Charles-Antoine Nicol
10 décembre 2018  (16h02)
PARTAGER
SUIVEZ-NOUS

Le championnat du monde de hockey junior est à nos portes, alors que les 34 joueurs invités par l'Unifolié ont laissé leurs formations actuelles dans le junior afin de participer au camp de sélection qui aura lieu à Victoria à compter d'aujourd'hui et ce, jusqu'au 14 décembre, soit ce vendredi.

Du nombre, seulement trois joueurs n'ont pas été repêchés par l'une des 31 formations du circuit Bettman. Bien que ce soit une normalité pour Raphaël Lavoie des Mooseheads d'Halifax et Alexis Lafrenière de l'Océanic de Rimouski, eux qui seront respectivement éligibles pour les encans de 2019 et 2020, ce n'est pas le même son de cloche pour le dernier joueur se trouvant sur cette courte liste.
En effet, il est bien rare qu'un jeune homme de 19 ans ayant été ignoré lors des deux derniers repêchages se retrouve au camp de sélection du clan canadien et pourtant, l'attaquant des Raiders de Prince Albert dans la WHL, Brett Leason, sera présent afin de se tailler un poste. Comment cela se fait-il?

Probablement que le fait qu'il soit le meilleur pointeur dans le hockey junior majeur canadien, avec une récolte de 64 points en 31 rencontres ainsi qu'un différentiel de +44, est une bonne partie de la réponse. Impressionnant dites-vous? Ce qui l'est d'autant plus c'est qu'il n'avait pas été blanchi lors des 30 premières joutes de la saison, séquence qui a malheureusement pris fin hier en après-midi.
Comment se fait-il qu'un joueur de centre de 6 pieds 4 pouces et 199 livres qui inscrit plus de deux points par rencontre en moyenne n'ait pas été sélectionné par aucune formation de la LNH et ce, lors de deux saisons consécutives?
C'est qu'avant la saison 2018-2019, Brett Leason n'avait jamais inscrit plus de 33 points en une seule saison dans le circuit junior majeur de l'Ouest canadien. Pire encore, si l'on cumule sa production offensive des saisons 2016-2017 et 2017-2018, le joueur natif de Calgary avait noirci la feuille de pointage qu'à 51 reprises en 134 matchs de saison régulière de la WHL. À la lumière de ces statistiques, disons qu'on comprend mieux pourquoi Leason n'avait jamais été placé sous les projecteurs avant cela.
Surprenant
L'entraîneur de Leason avec les Raiders,  Marc Habscheid, a mentionné au Journal de Montréal que lui-même n'aurait pu prédire un tel rendement de son protégé:
« L'an dernier, après Noël, il avait été très bon pour nous et en séries aussi. On savait qu'il aurait une bonne saison, mais on n'aurait pas pu prédire qu'il serait bon à ce point. Il a pris les choses en main pour jouer avec plus de rythme. Il a travaillé sur son jeu cet été ainsi que sur sa condition physique et il est arrivé ici motivé. »
Selon son entraîneur, Leason a travaillé fort pour atteindre un tel niveau de jeu et le principal intéréssé espère de tout coeur qu'une formation de la LNH tentera sa chance sur lui lors de sa dernière année d'admissibilité au repêchage, en juin prochain:
« Ç'a toujours été un rêve pour moi d'être repêché et je crois que ça m'a motivé à connaître une bonne saison. Je pense que j'ai réussi à attirer l'attention des équipes de la LNH et j'ai déjà parlé à certaines d'entre elles. »

Pour revenir au stratège des Raiders, ce dernier est d'avis que Leason aura certainement un impact sur la glace, un jour, dans le circuit Bettman:
« C'est un joueur qui apportera beaucoup à une équipe de la LNH. Après tout, les jeunes ne se développent pas tous à la même vitesse. Il n'y a pas une grosse différence entre un joueur de 18 ou 19 ans dans le hockey. Pour une raison que je m'explique mal, on met les joueurs de 26, 27 ou 28 ans dans le même panier, mais on semble penser qu'il y a un monde de différence entre les années de 17, 18 ou 19 ans. Brett est en train de prouver à ces gens qu'ils ont tort. »

Objectif Équipe Canada Junior
Comme on vous le rapportait dans les lignes précédentes, Brett Leason est le seul joueur invité par le Canada à avoir été ignoré au repêchage. Bien qu'il part avec une prise, le pivot droitier ne compte pas déroger de son objectif  principal  et fera tout pour être de la partie à compter du 26 décembre:
« Faire partie de cette équipe, ça voudrait dire beaucoup. C'est un but que je m'étais fixé en début de saison. C'est un rêve de jouer là et ce serait un honneur »
Foi de son entraîneur, le #20 de Raiders fera vibrer le Canada lors de ce tournoi:
« Je serais très surpris s'il ne fait pas partie de l'équipe. »

Bref, il sera plus qu'intéressant de suivre le parcours de Brett Leason lors de la présente semaine. En effet, nous devrions donc savoir ce vendredi soir si ce joueur non-repêché réussira à faire sa place avec l'Unifolié.
Si vous étiez Trevor Timmins, tenteriez-vous votre chance sur Brett Leason au repêchage de 2019?
10 dernières chroniques

HABSETLNH.COM
COPYRIGHT @2024 - TOUS DROITS RÉSERVÉS.
TERMES  -  POLITIQUES  -  CONSENTEMENTS