Marc Bergevin est surpris, mais heureux de son premier choix

Publié le 22 juin 2019 à 12h03
PAR JEREMY PAQUET
Beaucoup de questions et de spéculations ont entouré le 15e choix au total lors de ce repêchage de 2019 de la LNH, soit celui du Canadien de Montréal.

Le CH ayant fait un bon travail afin de renflouer ses coffres en termes de joueurs de centre et ayant plusieurs gardiens dans son organisation, Marc Bergevin et Trevor Timmins se devaient, logiquement, d’y aller avec un défenseur ou un ailier, selon le meilleur joueur disponible une fois la 14e sélection, celle des Flyers de Philadelphie, passée.

Les Flyers ont repêché le défenseur Cameron York tout juste avant Montréal, le choix était donc facile à prendre lorsque l’équipe a pris la parole, une sélection plus tard. Ayant glissé au classement, suite à quelques choix surprenants, l'attaquant Cole Caufield a finalement été le 15e choix au total, celui du Canadien.

Après ses performances lors du Championnat mondial des moins de 18 ans, Caufield avait gagné énormément de points et était projeté par plusieurs comme étant un potentiel choix (de fin de) top 10. C’est donc dire que personne ne voyait Caufield disponible au 15e rang de sélection.


Pour lire les commentaires du plus récent choix de 1re ronde du Canadien, cliquez ici.

De son côté, Marc Bergevin était tout sourire lorsqu’il a rencontré les médias à la fin de la première ronde du repêchage à Vancouver. Il a dévoilé avoir eu des conversations avec Pat Brisson, l’agent de Caufield, ainsi qu’avec John Wroblewski, son entraîneur avec le programme américain, dans lesquelles les deux hommes lui ont dit que s’il n’essayait pas de monter au classement de sélection, Cole Caufield ne serait plus disponible au 15e rang. Wroblewski a même ajouté qu’il pensait que Caufield partirait 6e avec la sélection des Red Wings de Détroit, qui sont plutôt allés avec le défenseur allemand Moritz Seider.

« On était surpris, même si on savait qu’après le deuxième choix, ça pouvait aller dans toutes les directions (…) On est fiers d’aller chercher un joueur qui va amener beaucoup à l’organisation. Marquer des buts, ça devient difficile dans la LNH. Lui, dans tous les niveaux dans lesquels il a joués, il a été capable de marquer. Je ne vois pas pourquoi il ne le ferait pas au prochain niveau », a affirmé Bergevin, tel que rapporté par Jean-François Chaumont de TVA Sports.

Par contre, si Cam York avait été disponible, le choix aurait été difficile pour Bergevin entre York et Caufield, si on se fie au sourire qui en disait long lorsqu’on lui a posé la question. Parions que le choix de Philadelphie a grandement facilité la décision de l’organisation du Canadien et que, si les Flyers avaient sélectionné Caufield au 14e rang, probablement que le Canadien aurait sélectionné York tout de suite après.

« Quand Philadelphie a pris York, on savait que c’est lui qu’on prenait (…) On aimait aussi York. Il y a trois, quatre gars qu’on aimait, mais c’est lui (Caufield) qu’on a choisi. » - Marc Bergevin

Voici d'ailleurs les commentaires de Bergevin après la première ronde :


Reste à voir comment se développera le petit marqueur de but, mais une chose est sûre, le Canadien de Montréal semble très heureux de son choix.

Credt: Jean-François Chaumont, TVA Sports
10 dernières chroniques
pub