Marc Bergevin s'est entretenu avec un gardien

Publié le 28 juin 2019 à 9h17
PAR
Pour les années à venir, le Canadien représentera une menace pour toute équipe de la LNH. Ayant un bon noyau de joueurs en place, ainsi qu'une des plus belles banques d'espoirs de la Ligue, les partisans ont toutes les raisons d'être optimistes.

Cependant, l'équipe n'est pas bâtie pour gagner dans l'immédiat et la fenêtre d'opportunités des deux grands leaders du club, Carey Price et Shea Weber, se referme de plus en plus. Il faut un attaquant top 6, un défenseur gaucher top 4 et un gardien substitut de qualité pour seconder Carey Price.

Pourquoi faut-il un gardien de qualité même si Price est le mieux payé de l'histoire de sa profession? La raison est fort simple : pour éviter les fins de saison trop occupées du numéro 31, comme ce fût le cas l'année dernière. En effet, avec Niemi qui n'inspirait pas confiance et qui coûtait de précieux points par ses contre-performances, un bon second est primordial pour ainsi donner un peu de repos à Price avant les séries éliminatoires.

Marc Bergevin tente de remédier à la situation, alors qu'il a rencontré Keith Kinkaid hier. Le gardien de 29 ans a passé toute sa carrière avec les Devils avant de passer aux Blue Jackets à la date limite des transactions en février dernier, mais il touchera à l'autonomie complète le premier juillet.


Avec les blessures de Corey Schneider, Kinkaid a eu sa part d'action, jouant 41 parties à chacune des deux dernières campagnes. Sans être extraordinaires, ses statistiques sont honnêtes, mais il demeure un gardien numéro deux dans la LNH.

En 151 départs dans le circuit Bettman, l'Américain a cumulé une fiche de 64-55-17, maintenant une moyenne de buts alloués de 2,90 et un pourcentage d'arrêts de ,906. Il commandait un salaire de 1,25 million de dollars la saison dernière, mais ses revenus devraient légèrement augmenter.

10 dernières chroniques
pub