20:00
-
-
    

Marc-André Fleury a eu de la difficulté à digérer la défaite des siens

Publié le 27 avril 2019 à 12h29
PAR

Beaucoup d'encre a coulé depuis mardi dernier, soir où les Golden Knights de Vegas ont échappé une avance de 3-0 lors d'une infériorité numérique de cinq minutes à la suite d'une punition assez controversée de Cody Eakin.

En effet, Vegas aura finalement perdu le septième match en prolongation et la LNH aura sévi contre les arbitres qui ont appelé cette pénalité majeure en plus de s'excuser auprès de la formation du Nevada. Néanmoins, malgré ces procédures, les Knights sont tout de même en vacances, de quoi dévaster les joueurs de l'équipe.

C'est notamment le cas pour Marc-André Fleury qui, à l'image de sa réaction à la suite du but vainqueur des Sharks, est assez démoli des conséquences de cette punition discutable appelée par les arbitres en chef lors du septième match.




De prime abord, bien qu'il est amèrement déçu du dénouement dont son équipe a été victime, le gardien natif de Sorel essaie de voir le côté positif de la chose, lui qui estime que la période estivale de quatre mois auquel il aura droit pour une première fois depuis 2015 sera bénéfique pour son entraînement :

«Je vais essayer de corriger certaines choses et prendre du temps de repos, a indiqué Fleury lors de son point de presse de fin de saison. Je n'ai pas eu de long été depuis un certain temps. Je pense que ce sera un bon été pour l'entraînement et je compte utiliser ce temps judicieusement afin d'être prêt pour la prochaine saison.»

Ceci dit, il n'en demeure pas moins que le gardien de 34 ans est un fier compétiteur et qu'il aurait assurément souhaité poursuivre son parcours éliminatoire. Il avoue d'ailleurs qu'il a eu beaucoup de difficulté à trouver le sommeil dans les derniers jours, lui qui se blâmait pour le revers de son équipe :

«J'ai eu de la difficulté à dormir, j'ai revu chaque but encaissé et je me demandais ce que j'aurais pu faire de différent. C'était difficile de fermer les yeux.»

En revanche, l'ancien premier choix au total des Penguins en 2004 est tout de même fier de la progression des siens :

«S'il y a deux ans vous m'aviez dit que nous ferions les séries deux ans de suite, j'aurais dit que c'est un bel accomplissement.»

D'ici le commencement de sa préparation en vue de la campagne 2019-2020, Fleury regardera-t-il le reste des séries éliminatoires?

«Je ne vais pas le faire [regarder les autres matchs] pour l'instant, mais je vais éventuellement le faire, a-t-il dit. Je suis un partisan de ce sport et il s'agit de mon sport préféré à regarder. Je vais garder un oeil sur ce qui se passe et voir si d'autres surprises surviennent.»

Espérons seulement pour Fleury que les Sharks ne remporteront pas la Coupe Stanley, sans quoi les séries pourraient bien être difficiles à regarder dans son cas.
10 dernières chroniques
pub