Malgré une stratégie différente, Trevor Timmins est prêt

Publié le 21 juin 2019 à 8h56
PAR
C'est le grand jour pour 31 joueurs de hockey à travers la planète entière. 31 jeunes joueurs rêvant de porter un uniforme de la LNH verront leurs désirs devenir de plus en plus réels ce soir, alors que se déroulera la première ronde du repêchage annuel de la LNH.

Si les jeunes sont fébriles à l'idée d'entendre leur nom à la barre, les directeurs généraux et les directeurs de recrutement des équipes participantes le sont tout autant. Après plusieurs mois de recherches intensives, voilà leur moment de sortir un lapin de leur chapeau et de prouver qu'ils ont fait leurs devoirs.

Trevor Timmins ne fait pas exception aux autres. Bien que sa réputation ne soit plus à faire, le directeur du recrutement du Canadien demeure méticuleusement prêt pour ce nouveau défi.

Rencontré dans un hôtel de Vancouver par l'équipe de TVA Sports, Timmins mentionne que sa préparation est totalement différente que celle de l'année dernière. En effet, ayant eu la chance de repêcher au 3e rang il y a un an, le choix du Tricolore était clair. Jesperi Kotkaniemi n'avait pratiquement pas de chance d'être sélectionné top 2, donc la liste de choix potentiels était bien courte.


Cette année, c'est bien différent. Bergevin et Timmins se présenteront à la barre en 15e, ce qui veut dire que tout peut arriver. Des joueurs très convoités par les deux hommes peuvent être encore disponibles, tout comme ils peuvent ne pas l'être.

Pour cette raison, Timmins a une liste de 20 noms pour ce soir. Il veut s'assurer de ne pas être pris au dépourvu.

«La situation est complètement différente. Notre éventail d’options doit être plus large. J’ai une liste de 20 noms de joueurs pour lesquels nous avons fait un travail de recherche plus approfondi. Nous serons prêts.»

«À la position numéro 15, nous devrons attendre de voir qui sera encore disponible. Nous recherchons des joueurs dont l’esprit de compétition est développé, qui sont confiants et motivés.»

Lors des trois dernières années, le Canadien a repêché 11 centres et 10 défenseurs sur 24 choix. De ce côté, la stratégie semble ne pas avoir changé, puisque ce sont les deux positions les plus dures à combler selon Timmins :

«C’est encore la même chose. Pour nous, les défenseurs offensifs ont une grande valeur. Tout comme les joueurs de centre, car ils peuvent jouer à l’aile.»

En terminant, le directeur général adjoint a pris le temps d'avertir les médias qu'il ne faut pas s'attendre à avoir un joueur qui pourra aider l'équipe dans l'immédiat au 15e échelon. Ça peut prendre des années avant que le jeune se développe. Il préfère dire que cette sélection de premier tour sera un projet.

Crédit : TVA Sports
10 dernières chroniques
pub