FINAL
1
5
    

L'offre hostile de Bergevin pourrait l'aider plus qu'on le pense

Publié le 4 juillet 2019 à 9h39
PAR

Vous n'avez qu'à ouvrir la télévision, le journal ou n'importe quel réseau social pour savoir ce qu'il se passe dans le monde du hockey présentement. L'offre hostile que Marc Bergevin a fait signer à Sebastian Aho a été décortiquée de tous les angles, mais elle pourrait quand même aider le DG du Canadien dans d'autres dossiers.

Bergevin est un fin négociateur, mais il n'est pas un amateur de l'arbitrage. Même si les différents joueurs ayant eu recours à l'arbitrage sous son règne n'ont jamais attendu qu'un arbitre tranche, Bergevin a démontré qu'une telle situation pouvait raccourcir le séjour de certains joueurs avec le Tricolore. Il préfère de loin prendre le temps et la masse salariale qui lui sont attribués pour faire une offre aussi efficace que possible au lieu de se faire forcer la main. Trop d'équipes ont plusieurs mauvais contrats à gérer dans la LNH et Bergevin n'en a qu'un : Karl Alzner.

Une des raisons pour laquelle Bergevin n'a pas plus de mauvais contrats est qu'il a la capacité d'identifier les futurs cas à problèmes et s'en débarrasse, comme ce fût le cas pour Erik Cole, Rene Bourque, Nathan Beaulieu et Travis Moen, par exemple.

Le directeur général n'aime pas les contrats qui se décident pendant le processus d'arbitrage. Depuis 2012, sept joueurs ont eu recours à l'arbitrage : Raphael Diaz (2012), Ryan White (2013), P.K. Subban (2014), Lars Eller (2014), Alex Galchenyuk (2017), Phillip Danault (2018), et Joel Armia (2018). Les cinq premiers ont tous quitté pendant la durée de leur contrat signé en attente d'un arbitre. Reste à voir si Armia décidera d'y avoir recours une fois de plus cette année.


C'est à ce moment qu'on en vient à l'avantage que l'offre hostile apporte à Bergevin. Quatre joueurs sont présentement en attente de contrat, et ils pourraient tous faire appel à un arbitre : Artturi Lehkonen, Joel Armia, Charles Hudon et Michael McCarron.

On s'entend que les deux joueurs clés sont les Finlandais Lehkonen et Armia et il se trouve qu'ils ont le même agent européen que Sebastian Aho, Mika Rautakallio. Ceci dit, Rautakallio était un homme très occupé depuis des mois avec le joueur vedette des Hurricanes, mais l'offre hostile qu'a déposée Bergevin lui donne suffisamment de temps libre pour se consacrer à ses autres clients, dont Lehkonen et Armia.

Avant que certains fassent le lien entre l'offre hostile et les contrats de ces deux joueurs finlandais, nous tenons à vous dire qu'il serait faux de penser que Bergevin ait effectué cette offre uniquement pour pouvoir signer ces deux joueurs. Éviter l'arbitrage a un prix, mais améliorer son équipe significativement possède une plus grande valeur.

Crédit : Habseyesontheprize.com
10 dernières chroniques
pub