L'inquiétude de Nicolas Deslauriers

Publié le 29 juin 2019 à 9h23
PAR
Dans le hockey professionnel, il est fréquent, même normal, de voir des jeunes prendre la relève au détriment de vétérans, surtout des joueurs de profondeur. Lorsque le poste d'un athlète au sein d'une équipe est pris par un autre joueur de profondeur établi, cela soulève de sérieuses questions.

C'est le cas de Nicolas Deslauriers, qui a dû regarder 20 des 24 dernières parties de la galerie de presse, pour laisser la place aux nouveaux venus, Nate Thompson et Jordan Weal. Leur signature hâtive, à peine deux semaines après la fin de la saison, a eu l'effet d'une véritable douche froide pour le Québécois.

En effet, avec le succès de Thompson au cercle des mises au jeu, une facette qui a fait défaut chez le Tricolore la saison dernière, ce n'est pas surprenant de le voir revenir. Pour ce qui est de Weal, on dit que du bien de lui, allant même jusqu'à croire que l'avantage numérique s'est réveillé grâce à lui en fin de saison. Il pourrait même représenter une surprise à la Paul Byron selon plusieurs.

Où est, désormais, la place de Nicolas Deslauriers dans tout cela? Le principal intéressé ne cache pas sa déception face à la signature précoce de ses deux nouveaux coéquipiers :


«J’ai été déçu, mais ce n’est pas moi qui contrôle ça. Je vais arriver prêt et prouver ce que je peux faire.»

Évidemment, tous ces événements se sont suivis d'une remise en question pour le numéro 20 du Canadien, mais il avoue que les Blues l'ont aidé à se sentir mieux :

«En regardant St-Louis, j’ai vu que mon style peut amener quelque chose. Il peut encore être un atout. Même si ce n’est qu’un peu plus tard dans la saison, a-t-il souligné, faisant référence au jeu physique qui a permis aux Blues de soulever la coupe Stanley. J’ai confiance en ce que je fais et en ce que j’amène. Je vais essayer de le prouver.»

Le fougueux attaquant va travailler fort cet été pour arriver prêt au camp d'entraînement, en espérant ne pas se blesser cette année. Il lui reste une année à son contrat, mais il n'a pas l'intention que ce soit sa dernière en tant que joueur de la LNH.

Crédit : TVASports
10 dernières chroniques
pub