SONDAGES     LNH     CANADIENS

Présentement EN FEU


Les tops et les flops dans la LNH!


PUBLICATION
Rick Go
2 novembre 2018  (12h21)
PARTAGER
SUIVEZ-NOUS



Les flops!

Rien ne va plus à Vegas.
La saison dernière, les Vegas Golden Knights ont connu toute une saison régulière et tout un parcours en séries éliminatoires. Véritable surprise dans la ligue nationale de hockey, les hommes de Gerard Gallant se sont rendus en finale de la coupe Stanley à leur première année au sein du circuit Bettman. Tout simplement historique !
Après avoir surpris plus d'une équipe lors de l'exercice 2017-2018, la franchise du Nevada connait tout un autre début de calendrier. En effet, après 13 parties jouées les Golden Knights se retrouvent dans le bas fond du classement général au 27ème rang.
Le directeur général George McPhee, pourtant actif sur le marché des joueurs autonomes et des transactions se devra d'agir si les résultats ne suivent pas. Pour l'instant, les acquisitions de Paul Stastny et Max Pacioretty ne portent pas leurs fruits et n'ont pas compensé les départs de James Neal et David Perron.
En effet, les deux américains ont connu un début de saison timide et la chimie tant attendu entre les deux joueurs ne s'est pour l'instant pas installé. De plus la suspension de Nate Schmidt et les dernières blessures des deux américains n'ont pas aidé la cause du dernier finaliste de la coupe Stanley.
Ce difficile début de saison peut s'expliquer par certaines blessures, mais une chose est sûre, certains joueurs ne connaissent pas le même rendement en comparaison avec la saison dernière et les Golden Knights sont maintenant pris au sérieux par les autres franchises de la ligue nationale de hockey.
John Stevens sera-t-il le premier entraîneur remercié ?
Depuis sa dernière conquête de la coupe Stanley en 2013-2014, les Los Angeles Kings connaissent des difficultés à tirer leur épingle du jeu dans l'Association de l'ouest.
Malgré la présence de joueurs tel que Jonathan Quick, Drew Doughty et Anze Kopitar dans leur effectif ont peu dire que la franchise de LA a perdu de sa superbe et à un mal fou à retrouver son rythme d'en-temps.
Il faut dire que l'effectif de l'organisation devient de plus en plus vieillissant et que le nouveau style rapide de la ligue nationale de hockey ne convient pas pour l'instant au jeu présenté par l'entraîneur John Stevens. L'acquisition du sniper Ilya Kovalchuk n'est actuellement pas la meilleure opération du DG Rob Blake, même si le russe trône au sommet des statistiques pour les points acquis chez les Kings.
La blessure du cerbère Jonathan Quick n'aidant sûrement pas, la franchise du président Luc Robitaille se retrouve déjà au milieu des rumeurs de transactions. Une chose est sûre, il risque bien d'avoir du mouvement prochainement chez les Kings.
Transactions ou changement d'entraîneur ? L'avenir nous le dira !
Les Panthers s'en mordent encore les doigts !
Lors de la saison 2016-2017, le directeur général Tom Rowe remerciait de manière peu commune son entraîneur Gerard Gallant suite à une défaite face aux Carolina Hurricanes.
L'entraîneur se voyait montrer la porte de sortie à la fin de ce match et devait quitter l'aréna de la Caroline en taxi. Selon plusieurs experts le pire congédiement dans l'histoire de la ligue nationale de hockey.
L'action du directeur général n'a pas porté ses fruits et depuis ce fâcheux épisode les Florida Panthers ne connaissent plus le succès qu'ils avaient connu par le passé.
Le nouveau directeur gérant Dale Tallon a pourtant effectué quelques changements au sein de son organisation, mais les résultats se font encore attendre.
Une chose est sûre l'épisode Gerard Gallant hante encore le vestiaire des Panthers et le nouvel entraîneur Bob Boughner aura du pain sur le planche pour remettre ses joueurs sur les bons rails. Avec la blessure de Roberto Luongo, James Reimer devra élever son jeu d'un cran s'il entend aider la franchise à relever la tête.
De plus, une des grandes raisons des mauvais résultats est le comportement actuel de la défensive qui peine à appuyer l'attaque des hommes de Bob Boughner.
Plusieurs franchises en mode reconstruction.
Les années passent et ne se ressemblent pas forcément pour plusieurs franchises du circuit Bettman et la situation actuelle des New-York Rangers et des Detroit Red Wings en est la preuve.
En effet, après avoir connu plusieurs succès pendant un certain nombre d'années, ces deux franchises se retrouvent actuellement en pleine reconstruction.
Les Rangers ont d'ailleurs dévoilé leur plan à leurs partisans et on ne s'attend pas à de grands miracles du côté de la cité du Big Apple. Les années passées pour la conquête de la coupe Stanley ont apparemment pesé très lourd dans la balance.
Des joueurs tels que Martin St-Louis, Rick Nash ont rangé leurs patins, le roi Henrik Lundqvist, du haut de ses 36 ans n'est plus autant décisif pour l'organisation et les choix de repêchage sacrifiés lors des derniers exercices ont eu leur lot de conséquences dans l'avenir de la relève de l'organisation.
On s'attend donc à une saison difficile du côté du Maddison Square Garden et il est fort probable que plusieurs joueurs de l'organisation quittent le club en cours de saison par le biais de transactions. Une longue reconstruction est donc en vue.
Du côté de Detroit, l'annonce du départ pour la KHL de la légende Pavel Datsyuk à la fin de la saison 2015-2016 rimait d'ores et déjà avec fin de règne pour les Red Wings. Cette saison, lors de l'ouverture du camp d'entraînement Henrik Zetterberg annonçait sa retraite suite à des douleurs chroniques au dos.
Avec une défensive vieillissante et le plus souvent hors de combat, le directeur général Ken Holland et l'entraîneur Jeff Blashill n'ont d'autres solutions que de faire confiance à leur relève. La saison s'annonce longue et plein de rebondissements du côté de Detroit.
Continuelle reconstruction pour les Coyotes et les Canucks.
Dans ce cas ici, les années passent et se ressemblent pour ces deux franchises de la ligue nationale de hockey. Malgré plusieurs bonnes surprises et quelques changements les séries éliminatoires ne semblent pas encore d'actualité pour les deux franchises.
Cependant, en ce qui concerne les Vancouver Canucks, l'avenir semble plus rose que du côté de l'Arizona. En effet, avec de jeunes joueurs tel qu'Elias Pettersson, Bo Horvat et Brock Boeser l'organisation a du talent à revendre pour les prochaines années.
Le premier nommé, s'il continue sur sa lancée pourrait devenir la véritable révélation de la saison 2018-2019 et obtenir le trophée Calder récompensant la recrue par excellence dans la ligue nationale de hockey. Concernant les Coyotes, malgré quelques bons coups du jeune DG John Chayka et un début de saison pour le moins honnête on ne voit pas la franchise californienne accéder au bal printanier.
Eugene Melnyk est-il en train de détruire la franchise des Sénateurs d'Ottawa ?
Saison 2016-2017, la franchise des Sénateurs d'Ottawa nomme Guy Boucher au poste d'entraîneur. Les Sénateurs connaissent toute une saison régulière et parviennent à se hisser en finale de conférence face au futur vainqueur de la coupe Stanley, les Penguins de Pittsburgh de Sidney Crosby.
Étonnamment, suite à ses succès, l'organisation pique du nez et connait une saison de misère lors du dernier exercice. Il n'en fallait pas plus pour que des changements radicaux surviennent au sein de l'organisation.
Plusieurs joueurs quittent pour rejoindre d'autres organisations et finalement l'épisode Erik Karlsson débouche sur une transaction envoyant le défenseur étoile des Sens du côté de San José.
10 dernières chroniques

HABSETLNH.COM
COPYRIGHT @2024 - TOUS DROITS RÉSERVÉS.
TERMES  -  POLITIQUES  -  CONSENTEMENTS