F (F)
3
2
    

Lentement mais sûrement, Matt Duchene échappe à sa mauvaise réputation de nuisance

Publié le 22 avril 2019 à 13h27
PAR

Matt Duchene a été repêché en première ronde lors du repêchage de 2009, le troisième au total derrière John Tavares et Victor Hedman. Depuis, il a disputé dix saisons dans le circuit Bettman lors desquelles il s'est forgé une réputation, mauvaise de surcroît. En effet, partout où il a passé, l'Ontarien d'origine n'a jamais réussi à faire gagner les formations pour lesquelles il a évolué.

Les deux dernières années en ont été un parfait exemple. Avant que Duchene ne soit transféré à Ottawa, l'Avalanche du Colorado - équipe pour qui Duchene évoluait depuis le début de sa carrière - n'avait participé aux séries éliminatoires que deux fois depuis la première campagne où le principal intéressé avait été repêché, soit un maigre taux de participation de 25%. Or, aussitôt parti, l'Avalanche s'est qualifié pour le tournoi printanier et l'équipe a même réussi à le refaire cette année, tout en éliminant la meilleure formation de l'association de l'Ouest, les Flames de Calgary.

Pour ajouter l'insulte à l'injure, les Sénateurs, qui avaient fait l'acquisition de Duchene dans le but de répéter l'exploit de la saison dernière, soit d'atteindre au minimum la troisième ronde éliminatoire, n'ont même pas été capables d'obtenir leur billet pour les séries avec le centre gaucher dans leur formation. Si bien qu'une saison plus tard, Pierre Dorion a dû transiger son attaquant vedette à une équipe qui aspirait à participer aux séries éliminatoires, faute de succès.

C'est donc lors de la plus récente date limite des transactions que Matt Duchene s'est retrouvé à Columbus dans le but d'aider cette équipe à participer aux séries éliminatoires, chose qu'elle aura finalement réussi à faire, malgré un parcours plus difficile que prévu. Gonflés à bloc, les Blue Jackets sont même parvenus à créer toute une commotion dans le monde du hockey en éliminant les champions du trophée des Présidents, le Lightning de Tampa Bay, en quatre petites rencontres.


Dans cette série, le natif d'Haliburton a su se dresser tel le joueur d'impact qu'il est, lui qui a récolté trois buts et quatre mentions d'aide face aux Bolts. À la lumière de ces résultats, peut-on dire que Matt Duchene est parvenu à faire taire ses détracteurs?



Questionné sur le sujet, le capitaine Nick Foligno n'a pas manqué de faire l'éloge du numéro 95, affirmant même que les déboires des Jackets en fin de saison ont pu nuire à l'ajustement du nouveau venu :

«Il s'est ajusté rapidement. C'est un joueur très cérébral et qui mise sur son intuition pour comprendre le jeu et bien saisir comment les autres sont. Je pense qu'il tentait de trouver la solution le plus vite possible», a déclaré au site NHL.com le capitaine Nick Foligno au sujet de son coéquipier.

«Quand il est arrivé, on ne jouait pas de la bonne façon collectivement et il n'a donc pas vu les gars à leur meilleur, ce qui était injuste pour lui. Et en même temps, il essayait de comprendre le fonctionnement de notre groupe. Son jeu s'est élevé une fois qu'il a vu notre vrai visage.»

Lorsqu'on pose directement la question à Matt Duchene, ce dernier a parlé de son désir de goûter aux séries éliminatoires, mentionnant par le fait même qu'un revers subi à Edmonton le 21 mars dernier avait particulièrement frustré toute l'équipe, particulièrement l'ancien des Battalion de Brampton, dans la OHL :

«Rome ne s'est pas bâtie en une journée, mais vous souhaitez au moins goûter aux séries. Vous voulez acquérir de l'expérience en éliminatoires, a-t-il précisé. J'espérais obtenir un solide bagage à cet effet, puisque c'est une chose qui a manqué durant ma carrière et à vrai dire, c'était l'aspect le plus important. C'est pour cela qu'on joue. On veut gagner la coupe Stanley.»

«Ce fut difficile. Après cette partie [à Edmonton], on essayait tous de comprendre ce qui se passait. Il y avait une bonne dose de frustration en moi et les gars le sentaient bien également de leur côté. Je savais que nous pouvions jouer à un niveau supérieur et c'était triste de ne pas être capable de le faire», a-t-il également spécifié.

On connaît tous John Tortorella pour sa personnalité bien à lui. Néanmoins, cela ne l'empêche pas d'être reconnaissant envers ses joueurs, chose qu'il a d'ailleurs démontré envers Duchene :

«Il a consacré beaucoup d'efforts à son jeu dans notre territoire afin de s'améliorer sans la rondelle. Il se sent mieux et tout son jeu est en progression», a mentionné Tortorella.

Au moment d'écrire ces lignes, les Blue Jackets sont en attente du résultat de la série opposant les Maple Leafs de Toronto aux Bruins de Boston, qui se transportera dans un septième match demain. D'ici là, Duchene et son équipe se préparent pour arriver au deuxième tour en lion. Qui sait jusqu'où cette équipe cendrillon pourra aller?
10 dernières chroniques
pub