20:00
-
-
    

Chose promise chose due... promesse tenue!

Publié le 22 avril 2019 à 10h30
PAR

Hier soir, les Golden Knights et les Sharks ont croisé le fer pour une sixième fois dans cette série au T-Mobile Arena. Forts d'une avance de 3-2, Vegas avait l'opportunité d'éliminer San Jose, mais Tomas Hertl avait, deux jours plus tôt, fait une promesse aux partisans de l'équipe. Quelle était-elle? Et surtout, a-t-il réussi à la tenir?

Après le match #5 au SAP Center, Tomas Hertl, le héros du match avec deux buts et la première étoile, s'était alors adressé aux partisans, comme le veut la coutume. Il leur avait alors promis que l'équipe serait de retour pour disputer un septième match.

Voici la vidéo de cette promesse :




Les Sharks ayant marqué le 1er but (Logan Couture 19:51 en 1re période), un retour à San Jose s'avérait maintenant du domaine du possible, du moins jusqu'à ce que Martin Jones cède devant Jonathan Marchessault à 11:20 de la 2e période. Voici deux tableaux présentant quelques statistiques de cette rencontre :




Même si Vegas a dominé au point de vue des tirs au but (59) er des mises en échec (80), c'est San Jose qui a eu, en première période de prolongation, une opportunité en or de fermer les livres. Seul un arrêt - miraculeux ou chanceux? - réussi par Deryk Engelland et Jon Merril, alors que Marc-André Fleury avait été déjoué, a fait en sorte que les deux équipes ont dû disputer une deuxième période de prolongation. Voici la vidéo de cet arrêt spectaculaire :


En deuxième période de prolongation, Vegas dominait au niveau des tirs au but (8-1) lorsque Barclay Goodrow a été pénalisé à 10:46 pour son geste (cingler) à l'endroit de Brayden McNabb. Celui qui avait marqué le but gagnant lors du match #5 risquait de passer de héros à zéro et Tomas Hertl risquait de ne pas pouvoir tenir promesse. En effet, les Golden Knights présentaient un taux d'efficacité de 29,6% en avantage numérique en séries comparativement à 16,8% en saison régulière; une mauvaise nouvelle pour les Sharks d'autant plus que ces derniers avaient vu leur efficacité en infériorité numérique passer de 80,8% en saison régulière à 70,4% en séries.

C'est alors que, 31 secondes après le début de la pénalité, Tomas Hertl, lui-même, dans un scénario digne d'Hollywood, a accepté la passe de Marc-Édouard Vlasic pour s'échapper avant de déjouer Marc-André Fleury ; chose promise chose due... promesse tenue!

Voyez la vidéo de la pénalité, du but victorieux suivi des célébrations des Sharks :


L'issue a cependant failli être différente puisque, lorsque Vlasic a effectué la passe à Hertl, ce dernier a pensé effectuer un autre choix de jeu. « Au début quand je l'ai reçue, j'étais un peu fatigué » a-t-il affirmé. Il pensait alors à envoyer la rondelle dans le fond de la zone avant de retourner au banc pour être remplacé par des forces fraîches. « Mais j'ai vu l'espace, a-t-il alors précisé. J'ai seulement effectué quelques pas de plus et j'ai essayé de tirer. Si tu n'essaies pas, tu ne sauras jamais. D'une manière ou d'une autre, elle a traversé. »

Même si huit rencontres de séries, dans l'histoire de la LNH, se sont terminées en prolongation par un but en désavantage numérique, il s'agit de la première fois que cela se produit lorsque le match a nécessité plus d'une période de surtemps. Voici un tableau des joueurs pouvant se vanter de cette prouesse :


Les 58 arrêts de Martin Jones sont un sommet dans l'histoire de la franchise. Il s'agit aussi de la première fois que les Sharks, depuis leurs débuts dans la LNH, forcent la tenue d'un 7e match en séries de la Coupe Stanley après avoir tiré de l'arrière 3-1 dans les rencontres. Il s'agit aussi de la deuxième fois qu'un match de séries entre les Sharks et les Golden Knights nécessite plus d'une période de prolongation, résultat : Sharks 2-0. Brent Burns, le défenseur des Sharks, a été, avec 42:04, le joueur le plus utilisé. Du côté des Golden Knights, la palme revient au défenseur Brayden McNabb avec 35:34.

Maintenant, avant de décider qui de Vegas ou de San Jose remportera le match #7 disputé au SAP Center, voici quelques faits intéressants à savoir :

- Après avoir accordé 11 buts lors des matchs #2 et #4, d'où il a été retiré, Martin Jones a, dans les deux dernières rencontres, conservé une moyenne de but alloués de 1,19 avec un pourcentage d'arrêts de ,967.

- Les Golden Knights devront disputer un 7e match pour la première fois de leur courte histoire.

- Le 1er trio de Vegas, Max Pacioretty, Paul Stastny et Mark Stone a été blanchi de la feuille de pointage lors des deux dernières rencontres.

- Tomas Hertl a marqué cinq buts depuis le début de la série dont trois lors des deux derniers match.

Maintenant, selon vous, qui va remporter le match #7 : les Sharks ou les Golden Knights?

Crédit : NHL.com
10 dernières chroniques
pub