Le Canadien a profité de la situation salariale des Jets

Publié le 6 juillet 2019 à 16h29
PAR

Le Canadien a offert un contrat de trois ans, d'une valeur de 3,5M$ par saison au défenseur Ben Chiarot, qui était joueur autonome sans compensation (plus de détails ici).

Les Jets de Winnipeg, pour qui évoluait Chiarot avant de se joindre au Canadien, ont essayé de conserver les services du défenseur, mais sans succès. En effet, selon Paul Friesen, du « Winnipeg Sun », les Jets auraient offert à Chiarot un contrat de quatre saisons, d'une valeur un peu inférieure à 3M$. Par contre, celui-ci a refusé l'offre de Winnipeg, afin d'accepter celle du Canadien, qui s'élevait à 3,5M$.

Les Jets étant serrés du côté de leur masse salariale, ils n'ont pas eu d'autre choix que de laisser aller Chiarot, ne pouvant pas se permettre d'offrir une somme similaire, eux qui doivent encore signer les agents libres avec restrictions Kyle Connor, Andrew Copp, Neal Pionk, Eric Comrie et Patrik Laine.

Bien qu'ils aient encore un peu plus de 22,8M$ à dépenser, les Jets se doivent de signer au moins cinq autres joueurs afin de respecter le minimum de 20 joueurs sous contrat dans leur formation. Ils ne peuvent donc pas se permettre de mettre trop d'argent sur un joueur de peur d'en manquer pour les autres.


Le contrat de 3,5M$ octroyé à Ben Chiarot, qui en gagnait 1,4M$ la saison dernière, peut donc paraître un peu élevé aux yeux de certains partisans montréalais, mais Marc Bergevin a tout simplement pris avantage de la situation précaire des Jets afin d'offrir un peu plus à un joueur, prenant pour acquis que son équipe (Winnipeg) ne pouvait pas rivaliser avec son offre, faute d'espace salarial.

Les Jets ont donc perdu les services de Tyler Myers, Brandon Tanev et maintenant Ben Chiarot, au profit du marché des joueurs autonomes, en plus d'avoir échangé Jacob Trouba aux Rangers de New York en retour, entre autres, de Neal Pionk.

La brigade défensive de Winnipeg sera donc bien différente la saison prochaine…
10 dernières chroniques
pub