FINAL
1
5
    

L'élimination surprise d'un autre champion de division devrait peut-être inciter la ligue à changer le format des séries.

Publié le 23 avril 2019 à 5h59
PAR

Hier soir, au American Airlines Center, les Predators de Nashville faisaient face à l'élimination et, comme pour le match opposant les Sharks aux Golden Knights, l'issue de la rencontre s'est décidée en prolongation; une situation de vie ou de mort pour les visiteurs! Ces derniers ont cependant été incapables d'imiter San Jose et de provoquer un match #7.

C'est John Klingberg qui a mis fin à leurs espoirs en déjouant Pekka Rinne à 17:02 de la première période de surtemps. Voici la vidéo de son but :


Avec cette défaite, Nashville est devenu, après Tampa Bay et Calgary, le troisième champion de division à baisser pavillon en première ronde. Seul Washington est encore en vie, mais l'équipe pourrait subir le même sort mercredi soir à domicile; le balayage serait alors complet.


L'élimination des Predators a porté à quatre, sur une possibilité de neuf, le nombre de formations éliminées ayant obtenu 100 points ou plus en saison régulière. Ce total grimpera assurément à cinq puisque Boston (107) et Toronto (100) ont égalé ou franchi ce cap et que forcément l'un ou l'autre sera éliminé. Il pourrait grimper jusqu'à sept si les Capitals (104) et les Sharks (101) subissent le même sort. Devant ces faits, la LNH devrait-elle revoir le format des séries?

Entre le 7 mars et le 4 avril, avant même que les différents adversaires des présentes séries ne soient connus, La Presse et Associated Press ont mené conjointement un sondage auprès des représentants de l'Association des joueurs de la LNH afin justement de répondre à cette question. Sur les 31 joueurs interrogés, près de la moitié (48,4%), soit 15, ont affirmé être en faveur d'un changement, sept (22,6%) ont déclaré vouloir conserver la formule actuelle tandis que neuf (29%) ont refusé de se prononcer.

Le défenseur des Blue Jackets David Savard est un de ceux qui sont favorables. « C'est un peu malheureux que plusieurs bonnes équipes soient éliminées en première ou deuxième ronde, a-t-il déclaré. Je pense que nous devrions peut-être revenir au format de la première tête de série contre la huitième et ainsi de suite. »

Le gardien Cory Schneider des Devils préfère conserver le format actuel. « Je pense que c'est bon pour les rivalités » a-t-il mentionné. Je pense que c'est une bonne chose pour les équipes qui s'affrontent année après année. Que ce soit équitable ou non que les deux meilleures équipes aient rendez-vous dès le deuxième tour, mais ça offre de l'excellent hockey d'une façon ou d'une autre. Je pense que c'est la meilleure partie des séries, c'est une lutte à finir de deux mois, où tout le monde veut venir à bout de l'autre.»

Ian Cole, de l'Avalanche, est lui aussi du même avis, car la formule actuelle répond bien au mandat qui consiste à générer des rivalités et donc de l'intérêt. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle la LNH est revenue à un format semblable à celui utilisé de 1982 à 1993 dans le but de créer ou de raviver des rivalités. Et la ligue a réussi à ce niveau puisque les équipes qui s'affrontent année après année se détestent davantage avec ce format : parlez-en aux Bruins et aux Leafs!

Yannick Weber des Predators a préféré ne pas faire connaître sa préférence. Il a néanmoins soulevé un point qui est aussi partagé par Cory Schneider et plusieurs autres puisque les voyages sont la principale préoccupation des joueurs sondés. « Le plus gros problème est sans doute les voyages dans l'association de l'Ouest » a-t-il souligné à juste titre, car les distances à parcourir sont beaucoup plus grandes pour ces joueurs que pour leurs homologues de l'Est. Même si un format impliquant les seize premières équipes serait plus équitable - avec des séries 1 vs 16, 2 vs 15 etc... -, comme en vigueur en 1981 et 1982, ce ne serait pas une bonne alternative. En effet, cette formule implique de nombreux déplacements à travers le continent à chaque ronde. De plus, deux clubs devant moins voyager seraient alors avantagés par rapport aux autres.

Le défenseur Kristopher Letang des Penguins déplore le fait que la saison régulière ne veut presque plus rien dire. « Si vous vous retrouvez face à une section plus faible parce que vous êtes un quatrième as, cela ne semble pas être équitable » a-t-il affirmé. « Toute la saison régulière doit avoir plus d'importance sur les séries éliminatoires. »

La ligue nationale devrait donc peut-être adopter une formule s'inspirant de celle du baseball majeur où les équipes du septième au dixième rang de chaque association s'affrontent (7 vs 10 et 8 vs 9) afin de déterminer celles qui accèderont aux séries. En théorie, ce format aiderait les deux meilleures équipes de chaque association.

La LNH pourrait aussi choisir la formule mise à l'essai par la Ligue de hockey professionnelle Southern. Il s'agit d'un format de « ronde de défi » où les trois premières têtes de série de chaque association choisissent parmi les formations des rangs 5 à 8, l'adversaire qu'elles désirent affronter en première ronde. Ce format original, qui pourrait cependant être très intéressant, a d'ailleurs été suggéré par Keith Yandle des Panthers de la Floride lorsqu'il a récemment été interviewé par Sportsnet.

Selon vous, que devrait faire la LNH : rien du tout ou changer? Et si elle décide d'effectuer un changement, quelle formule devrait-elle adopter?

Crédit : LaPresse.ca
10 dernières chroniques
pub