SONDAGES     LNH     CANADIENS

Présentement EN FEU


Drew Doughty à Toronto, est-ce possible ?

PUBLICATION

13 décembre 2018  (7h55)
PARTAGER
SUIVEZ-NOUS

Il y a une rumeur qui circule actuellement.

Elle affirme que les Maple Leafs de Toronto essaieraient d'obtenir les services de Drew Doughty, défenseur étoile des Kings de Los Angeles. Objectif : Remporter la Coupe Stanley cette année. Est-ce que cette transaction est possible ? Est-ce que c'est une bonne idée ?
C'est possible au niveau du cap salarial, puisque les Leafs ont l'espace voulu pour accueillir le salaire actuel du joueur qui écoule la dernière année d'un contrat de 8 ans ayant débuté en 2011-2012. Là où ça se complique, c'est l'an prochain. En effet, le prochain pacte de 8 ans signé par le joueur est d'une valeur de 88,000,000$. Même si le salaire versé variera d'une saison à l'autre, une somme identique de 11,000,000$ sera imputée, chaque année, sur la masse salariale. Personne ne doute que Doughty, un défenseur tout étoile, vaut, du point de vue des standards actuels, le salaire qui lui sera versé, mais les Leafs auront-ils les moyens de le garder?
L'an prochain, John Tavares touchera le même salaire. Cela ferait ainsi environ un quart de la masse salariale versé à deux joueurs. De plus, le 1er juillet, Auston Matthews et Mitch Marner deviendront joueurs autonomes avec compensation. Ces deux joueurs de premier plan viseront assurément un contrat à long terme au minimum aussi lucratif que celui accordé récemment à William Nylander ; 41,4 millions sur 6 ans pour un salaire annuel moyen de 6,9 millions. En faisant la grève plutôt que d'accepter un contrat de transition, ce dernier a, en effet, créé un précédent qui compliquerait la tâche des Leafs.
Pour faire l'acquisition de Doughty, Toronto devrait probablement offrir plusieurs choix de premiers rangs et/ou plusieurs jeunes joueurs prometteurs. Est-il sage d'hypothéquer l'avenir pour gagner cette année ? De la saison 2004-2005, saison du Lock-Out, jusqu'à la nomination de Mike Babcock au poste d'instructeur en 2015-2016, les Leafs se sont qualifiés à une seule reprise pour les séries. Mais, depuis son entrée en fonction, il y a 3 ans, c'est 2 participations sur une possibilité de 3. Exclue des séries à sa première année en poste, alors que l'équipe a terminé au 8e de la division Atlantique, l'équipe s'est cependant constamment améliorée ; 4e de la division Atlantique, il y a 2 ans, et enfin 3e l'an dernier. C'est prometteur, mais, à ses deux présences à la valse du printemps, le club n'a pas franchi la 1re ronde.  Le risque en vaut-il la chandelle?
Drew Doughty possède une clause de non-échange. Accepterait-il de la lever pour joindre les rangs des Leafs ? C'est probable. Après tout, il quitterait les Kings, qui occupent actuellement le 30e rang, pour une équipe située au 2e rang. La perspective de joindre un club pouvant gagner la Coupe Stanley cette année devrait le séduire, mais accepterait-il de quitter Los Angeles en sachant qu'il ne serait probablement qu'un joueur de location ? Puisque sa clause de non échange serait aussi valide à Toronto, accepterait-il, au besoin, de la lever une seconde fois ? Si non, les Leafs seraient alors aux prises avec un sérieux problème.
Si vous étiez Kyle Dubas, le directeur général des Maple Leafs, prendriez-vous ce risque ?
10 dernières chroniques

HABSETLNH.COM
COPYRIGHT @2024 - TOUS DROITS RÉSERVÉS.
TERMES  -  POLITIQUES  -  CONSENTEMENTS