Carey Price met les bouchées doubles

Publié le 15 avril 2021 à 11h13
PAR DAVID ARMONI
Visiblement irrité par le fait d'être à l'écart du filet en raison d'une blessure, le gardien de but des Canadiens de Montréal a redoublé d'effort au cours des derniers jours afin d'accélérer son retour devant la cage des siens. Au lendemain d'une défaite amère face aux Flames, Carey Price s'est présenté sur la patinoire du Complexe Bell à Brossard jeudi.

Accompagné du vieux routier Corey Perry, Carey Price a réalisé plusieurs exercices. C'est surprenant considérant que Dominique Ducharme avait donné un congé à ses joueurs jeudi.


C'est à se demander si le cerbère sera prêt à effectuer un retour au jeu demain face aux Flames de Calgary. Les Canadiens de Montréal viennent tout juste de subir une quatrième défaite à leurs cinq dernières rencontres. Durant cette séquence, Jake Allen n'a pas été en mesure de réaliser des miracles, lui qui a même été ordinaire lors de certaines rencontres.


Encore hier, les deux premiers buts sont des tirs du point d'appui avec un trafic minime devant lui. On s'attend à ce qu'il défie les tirs et réalise les arrêts-clés. On comprend un peu mieux pourquoi Jordan Binnington lui a ravi son rôle de numéro un en 2019. Marc Bergevin avait fait l'acquisition du gardien de but afin d'offrir du repos à Carey Price en plus de donner une chance à son équipe de gagner. La réalité est toute autre.

Après un brillant début de saison, Jake Allen n'arrive pas à remporter des victoires. Il ne compte que deux victoires à ses 13 derniers départs devant la cage de la Sainte-Flanelle.

Le match de vendredi est extrêmement important pour la formation dirigée par Dominique Ducharme. Avec une victoire, le Tricolore creuserait l'écart avec les Flames de Calgary pour se donner six points d'avance. Il ne resterait que 12 parties aux Flames pour aller chercher ces points sur les Canadiens de Montréal, une tâche colossale.

Avec 19 parties à jouer d'ici le 13 mai, les Canucks de Vancouver risquent d'avoir la langue bien pendue et la pente risque de devenir insurmontable d'ici quelques jours. Ce serait donc une lutte à finir entre Montréal et Calgary.
10 dernières chroniques
pub