La dégringolade du CH pourrait lui coûter sa place en séries

Publié le 15 avril 2021 à 9h43
PAR DAVID ARMONI
Avec quatre défaites à ces cinq dernières parties en saison régulière, le Canadien de Montréal inquiète Marc Bergevin et les partisans, puisque sa place en séries éliminatoires devient de moins en moins certaine. Avec 16 parties à disputer d'ici la fin de la saison, l'étau se resserre pour Montréal.

À 97 % des chances d'accéder aux séries il y a 15 jours, voilà maintenant que la Sainte-Flanelle se retrouve juste en dessous de 81 % des chances de faire les séries éliminatoires.

On le répète souvent que l'homogénéité du circuit Bettman rend difficiles les prédictions, comme celle où le Tricolore était assuré de participer aux séries éliminatoires. Depuis le début du mois d'avril, la situation s'est rapidement détériorée. Le club joue sans conviction et les déboires de l'équipe pourraient causer sa perte dans sa quête pour se tailler une place en séries éliminatoires.

Mercredi soir, les hommes de Dominique Ducharme avaient l'occasion d'envoyer les Flames de Calgary au tapis avec une victoire. Toutefois, les joueurs ne se sont pas présentés sur la patinoire. L'équipe s'est inclinée par la marque de 4 à 1, alors que la troupe dirigée par Darryl Sutter venait de jouer la veille face aux Maple Leafs de Toronto.


Ce match de quatre points rend la position du Tricolore encore plus précaire. Bien que les hommes de Dominique Ducharme aient une avance de quatre points et trois parties de plus à jouer que les Flames de Calgary, la probabilité de voir les Flames de Calgary passer devant eux s'accroît de jour en jour.

Une question persiste. Est-ce que les Flames auront suffisamment de temps pour dépasser le Tricolore? L'équipe albertaine a connu un lent début de saison, c'est ce qui fait qu'elle se retrouve exclue du portrait du bal printanier à l'heure actuelle. Le retard accumulé semblait insurmontable il y a 10 jours, mais voilà que les Flames pourront profiter d'une fin de calendrier favorable.

Les Flames affronteront le Tricolore et les Canucks de Vancouver à quatre reprises, ainsi que les Sénateurs d'Ottawa à deux reprises. Ils joueront deux fois contre les Oilers d'Edmonton et une partie face aux Jets de Winnipeg. À moins que le club trébuche contre des formations à sa portée, les Flames pourraient remporter 9 de ses 13 dernières rencontres.

Outre les quatre parties restantes face aux Flames de Calgary, Dominique Ducharme et ses joueurs devront croiser le fer à quatre reprises face aux Oilers d'Edmonton et aux Maple Leafs de Toronto. Ils affronteront les Sénateurs d'Ottawa trois fois, en plus de jouer une dernière fois face aux Jets de Winnipeg.

Disons que le calendrier du Tricolore n'est pas rose quand on le compare avec celui des Flames. Heureusement pour Dominique Ducharme et Marc Bergevin, les Canadiens de Montréal nous ont habitués à causer des surprises quand nos attentes étaient basses.
10 dernières chroniques
pub