FINAL
1
5
    

Allan Walsh n'aime vraiment pas le plafond salarial

Publié le 24 juillet 2019 à 9h06
PAR MATHIEU CHARBONNEAU

Mardi soir, les Leafs de Toronto ont rapatrié le contrat de David Clarkson dans une transaction envoyant le gardien Garrett Sparks à Las Vegas. À la suite de cette transaction, les Leafs mettront vraisemblablement le nom de David Clarkson sur la liste des blessés à long terme pour faire de la place sur leur masse salariale.

Ce tour de passe-passe a dégoûté l'agent de joueurs Allan Walsh. Ce dernier n'a pas hésité à dire que le système salarial de la LNH est une vraie farce.


Selon lui, le plafond salarial n'aide aucunement la parité des équipes de la ligue. Ce n'est qu'une illusion, car les équipes fortunées trouveront toujours un moyen de payer plus que la limite afin d'obtenir des avantages.


En effet, depuis l'instauration du plafond salarial lors de la saison 2005-2006 (il y a 14 saisons), seulement 9 formations ont remporté la Coupe Stanley. Une vraie parité aurait vu plus d'équipes différentes remporter ce championnat.


Un second « tweet » de l'agent de joueurs propose à la LNH de laisser les équipes dépenser plus que le plafond salarial le permet, mais d'imposer une taxe de luxe qui serait redistribuée dans les petits marchés en tant que partage de revenus. Il prétend donc que l'actuel partage de revenus de la LNH n'est pas efficace.

Que pensez-vous de l'idée de Walsh?
10 dernières chroniques
pub