Alexis Lafrenière s'attire les éloges de la Merveille

Publié le 24 juin 2019 à 14h45
PAR CHARLES-ANTOINE NICOL
Cette fin de semaine, l'organisation des Canucks de Vancouver accueillait la 57e édition du repêchage amateur de la LNH, dans lequel 217 joueurs de partout sur la planète ont enfilé un chandail d'une des formations du circuit Bettman.

Après un week-end rempli de succès, l'événement se transportera d'un océan à l'autre, alors que c'est le Canadien de Montréal qui organisera la séance de l'an prochain. Bien que l'encan de 2019 vient tout juste d'être complété, déjà la Centrale de recrutement de la LNH se tourne vers l'édition 2020 lors de laquelle le Québécois s'alignant pour l'Océanic de Rimouski, Alexis Lafrenière, est pressenti pour succéder à Jack Hughes comme premier choix au total.

Parlant du numéro 11 des Nics, celui-ci s'attire des éloges de différents noms dans le monde du hockey, dont ceux d'un marqueur de 2857 points lors de sa carrière, un certain Wayne Gretzky :




De prime abord, c'est un recruteur de la Centrale qui a encensé l'originaire de Saint-Eustache, vantant ses qualités offensives et athlétiques :

«Il est spécial, ça c’est sûr», a indiqué Troy Dumville, qui est recruteur pour la Centrale, au site internet de la LNH. «[Il] est talentueux offensivement, intelligent et fort sur ses patins. Il deviendra encore meilleur d’ici à l’an prochain.»

C'est maintenant là où intervient la Merveille dans le dossier Lafrenière. En entrevue au réseau Sportsnet, Gretzky n'avait que de bons mots pour la jeune sensation québécoise, ne manquant pas l'occasion de le comparer à une ancienne gloire québécoise des Sabres de Buffalo ayant noirci la feuille de pointage à 1326 reprises lors de son parcours de 17 saisons dans la LNH :

«Il me rappelle Gilbert Perreault», a révélé la Merveille au réseau Sportsnet. «Il est en mesure de patiner et de bien manier la rondelle. Il est toujours proche de la rondelle. Quand tu as un sens du jeu comme ça, autant de rapidité, je peux m’imaginer le voir jouer au centre au prochain niveau.»

Rappelons qu'après avoir complété une première campagne dans la LHJMQ de 80 points (alors qu'il avait amorcé la saison à l'âge de 15 ans), Lafrenière a de nouveau repoussé les limites cette saison, lui qui a récolté un impressionnant total de 105 points, dont 37 buts, en 61 rencontres avec l'Océanic, en plus d'obtenir sa place avec l'Équipe canadienne des moins de 20 ans au mois de décembre dernier.

À la lumière de sa constante progression, il ne serait donc pas surprenant de voir l'ailier de 6 pieds 1 pouce et 192 livres fracasser sa marque de l'an dernier et de fort probablement terminer au sommet de la colonne des pointeurs du circuit Courteau. Disons qu'avec de tels commentaires, Lafrenière entamera la saison avec une bonne dose de motivation.

Êtes-vous en accord avec les propos de Gretzky à l'endroit d'Alexis Lafrenière?
10 dernières chroniques
pub