FINAL
1
5
    

Les Sénateurs sont en mode transformation extrême!

Publié le 26 septembre 2018 à 8h41
PAR MATHIEU CHARBONNEAU

Depuis un certain temps, plusieurs se demandent dans quelle direction vont les Sénateurs. Rien ne semble aller dans cette organisation.

Encore hier, ils ont placé le joueur de centre Zach Smith, qui a un contrat de 3 250 000 dollars par saison jusqu'en 2020-21, au ballottage. Le mot d'ordre semble être d'économiser de l'argent. Mais à quel prix?

Le cas de Smith va dans la direction que le propriétaire Eugene Melnyk a lancée dans une étrange entrevue faite par le défenseur Mark Borowiecki le 11 septembre dernier. Il désire avoir 10 nouveaux joueurs en 2018-2019, que ce soit des recrues ou ceux qui ont disputé moins de 10 matchs l'année dernière. La saison prochaine, ce sera 15, peut-être 16. C'est un chiffre qui devrait correspondre à une reconstruction selon le propriétaire.

Le site CapFrienfly a montré dans un tweet que Pierre Dorion abonde grandement dans l'idée de son patron. Le site a ressorti la liste des joueurs qui ont été protégés par les Sénateurs il y a à peine 15 mois lors du repêchage d'expansion. Voyez ce qui en reste!



De cette liste de 11 joueurs, cinq joueurs ont été transigés, un a été placé au repêchage et deux seront joueurs autonomes sans compensation en juillet prochain. Il ne reste que Pageau (blessé à long terme), Ceci et Andersen qui appartiendront toujours aux Sénateurs en juillet prochain. Il est à noter que Ceci sera joueur autonome avec compensation et que sa négociation de contrat pourrait être complexe (voir celle de Stone cet été).

Malgré tous ces départ, l'avenir des Sens est quand même beau. Ils possèdent une bonne banque de joueurs dans la vingtaine comme Tierney, White, Paajarvi, DeMelo, Pageau et Chabot. C'est sans compter les espoirs de la formation tels que Tkatchuk, Brown, Chlapik et Batherson pour ne nommer que ceux-là. Si Dorion réussit à s'entendre à long terme avec Dzingel et Ceci, ils ne seront pas si mal dans quelques années.
10 dernières chroniques
pub