Jonathan Drouin se confie au sujet de son capitaine

Publié le 6 septembre 2018 à 17h14
PAR

La saison 2018-2019 s'amène à grands pas et tranquillement, les joueurs du CH reviennent dans leur environnement habituel.

Pas à pas, ces athlètes se retrouvent à nouveau sur une glace pour s'entraîner et font de nouveau face aux lentilles des caméras.

Jonathan Drouin a eu droit à un léger bain médiatique aujourd'hui, alors que le #92 du Tricolore tenait son tournoi de golf au profit de la fondation du CHUM. Bien évidemment, le centre #1 par défaut de l'alignement de Claude Julien a du commenter la fameuse saga concernant Max Pacioretty. L'originaire de Ste-Agathe compare la situation de son capitaine à celle qu'il a vécue avec le Lightning de Tampa Bay:




De son point de vue, Jonathan Drouin croit aux capacités de leader de son capitaine et ne souhaite pas voir partir ce dernier, malgré un futur improbable:

«Comme je l'ai dit la semaine dernière, Max est notre capitaine en ce moment. On ne peut pas contrôler ce qui arrivera dans le futur à savoir s'il sera échangé ou s'il signera un contrat avec nous»

«Il est [toujours] notre leader, notre capitaine. [] S'il signe un nouveau contrat, on sera bien content qu'il reste avec nous»

Drouin et Pacioretty, même combat



Rappelons les faits, lors de la campagne 2015-2016, Jonathan Drouin s'était querellé avec son directeur général, Steve Yzerman, alors que ce dernier l'avait renvoyé dans les ligues mineures avec le club-école du Lightning. Afin de riposter à ce mouvement d'effectif, l'ancien troisième choix au total en 2013 avait fait le choix de ne pas se rapporter à Syracuse. Deux ans plus tard, Jonathan Drouin voit des similitudes entre lui et le #67 du CH:

«On ne peut pas toujours dire les choses comme on le voudrait dans les médias»

J'ai vécu un peu la même chose à Tampa. Tu attends et tu es un peu plus dans le monde extérieur [«outside world»] et tu penses que tout le monde te haït. [] Il faut qu'il sache qu'on est derrière lui.»

Disons que Drouin a eu tout l'été pour dire à son capitaine qu'il le supportait, alors que les deux membres du Bleu-Blanc-Rouge se sont entraînés ensemble lors de la saison estivale.

Un #92 enthousiaste face à Ducharme et Kotkaniemi



L'été du Tricolore s'est résumé à divers changements, autant au niveau du personnel d'entraîneurs que dans la banque d'espoirs de l'équipe. Le jeune homme de 23 ans a profité de son entrevue pour émettre de bons commentaires à l'endroit du nouvel entraîneur-adjoint, Dominique Ducharme (ce dernier avait d'ailleurs donné à Drouin sa première chance de se faire valoir à la position de centre, lors de son stage avec les Mooseheads d'Halifax):

«Je suis content d'avoir une tête de hockey comme ça. Il est vraiment intelligent.»

«Je l'ai remercié encore. Si ce n'était pas arrivé dans la Ligue nationale, au moins, j'aurai eu la chance de jouer au centre dans le junior et de m'améliorer à cette position.»

L'ancien porte-couleurs d'Halifax a également voulu donner des conseils au plus récent premier choix du Tricolore, Jesperi Kotkaniemi, qui semble déjà s'adapter à l'engouement dans la ville du hockey:

Ne pas aller sur les réseaux sociaux, c'est un plus [] Je ne l'ai pas vu encore. Mais il a l'air très heureux d'être ici. Je crois qu'il va gérer ça de la bonne façon.

Jonathan Drouin a terminé la dernière campagne avec une récolte de de 46 points, dont 13 buts, en 77 rencontres. Se disant plus rapide, il ne serait pas surprenant de voir une progression au chapitre des points pour lui en 2018-2019.

 
10 dernières chroniques
pub