FINAL
3
2
    

Vegas, le fit parfait pour Max Pacioretty?

Publié le 6 septembre 2018 à 10h33
PAR

C'est aujourd'hui que s'entame le camp des recrues du Canadien de Montréal.

Ce sera suivi du tournoi des espoirs cette fin de semaine à la Place Bell et du toujours très attendu tournoi de golf de l'équipe qui lance officiellement la saison du CH.

Ce tournoi de golf, qui aura lieu dans cinq jours, est très attendu suite à la saga estivale Max Pacioretty. Tous se demandent si le capitaine du Canadien y participera et comment la direction de l ‘équipe traitera le dossier. Est-ce que le CH échangera son capitaine d'ici là?

Si c'est l'option choisie par Marc Bergevin et son équipe, les Golden Knights de Las Vegas pourraient être une belle destination pour Pacioretty.


Cet été, Vegas a vu le départ de deux de ses piliers en David Perron et James Neal. Ils manqueront grandement à la formation sur (respectivement 16 et 25 buts) et hors la glace.

Il est certain que McPhee regardera afin de remplacer ces deux joueurs par un joueur établi qui peut jouer à l'aile. Qui pourrait mieux cadrer dans ce rôle que Max Pacioretty? Voyons pourquoi Las Vegas est la destination parfaite pour l'Américain et pourquoi il pourrait être ouvert à s'y installer.

Le leadership de Max Pacioretty



Malgré ce que les gens en pensent, Pacioretty a été un bon leader sur et hors de la patinoire. C'est ce genre de joueur que le dg George McPhee, l'entraîneur-chef Gerard Gallant ainsi que le propriétaire Bill Foley ont en haute estime.

Pacioretty a été un choix de première ronde pour Montréal en 2007, faisant son entrée dans la ligue en 2009. Après quelques saisons entre la Ligue américaine et la LNH, Pacioretty a connu son apogée en 2011 et est devenu le meilleur marqueur de l'équipe. Il a marqué 30 buts lors de quatre saisons sur cinq, et a été nommé capitaine avant le début de la saison 2015.

Être le capitaine des Canadiens de Montréal est l'une des tâches les plus difficiles dans le monde du hockey. Le capitaine du CH a toujours le visage devant les caméras, bons ou mauvais moments.

À un moment, il est le héros de tous et une minute plus tard, il se fait critiquer par les journalistes et les médias. Pacioretty a malgré tout géré son rôle avec classe et sans bavure. Il s'est toujours présenté devant les médias et n'a jamais refusé une entrevue.

Max Pacioretty aime Vegas



Le 17 février dernier, suite à son premier match au T-Mobile, Pacioretty a avoué sans se gêner avoir adoré l'expérience. C'est une chose rare venant d'un joueur adverse, surtout au beau milieu d'une saison (de misère).

Pacioretty a joué toute sa carrière dans une ville qui a été pendant longtemps «LA VILLE» pour jouer au hockey. Cette ville que tous les joueurs aimaient visiter. Il doit bien en connaître un peu sur le sujet.


Il est prudent de dire qu'il a été stupéfait par Vegas. Pourquoi ne voudrait-il pas venir jouer pour les Knghts? Ils se sont rendus à la finale de la Coupe Stanley et il [Pacioretty] adore l'atmosphère du T-Mobile Arena.

Les Golden Knights pratiquent devant les fans dans un tout nouveau centre de pratique, il n'y a pas d'hiver, un entraîneur qui vient de gagner le Jack Adams Trophy et qui connaît bien Max Devons-nous en ajouter?

L'opportunité de gagner



Il serait surprenant que Vegas connaisse autant de succès la saison prochaine que lors de leur saison inaugurale. Ils se retrouvent cependant en bien meilleure posture que Montréal. Le CH entre visiblement dans une période de transition pour au moins les deux prochaines saisons.

Avec les Golden Knights, il pourrait faire la différence entre une participation ou pas en série éliminatoire dans cette formation qui, selon les experts, flirtera avec une entrée au tournoi printanier. Il serait un excellent joueur de deuxième ligne et complèterait très bien les Eric Haula, Alex Tuch, Tomas Tatar et surtout Paul Stastny. Parlant du Québécois (oui Stastny est né à Québec), il serait lui même une raison pour laquelle Pacioretty choisirait Vegas!

Paul Stastny



Max Pacioretty et Paul Stastny ont connu du succès ensemble au Championnat du monde 2012 ainsi qu'aux Jeux Olympiques de 2014 pour la formation américaine. Les deux joueurs ont maintenu depuis de solides liens. Stastny avait même appelé Pacioretty lorsqu'il a appris que les Jets de Winnipeg, qui l'avaient acquis des Blues de St.Louis à la date limite des échanges en février dernier, ne retiendraient pas ses services.

Pacioretty a alors mentionné à Stastny qu'il ignorait lui-même son propre statut avec le Canadien en vue de la prochaine saison

La mentalité des Golden Knights



La saison dernière, Gerard Gallant a très bien utilisé le fait que tous les joueurs des Golden Knights étaient des joueurs/entraîneurs «non désirés» par leur ancienne formation. Il a pu transformer le négatif de la chose en positif et en motivation.

On a vu ou que ça a mené à une participation à la finale de la Coupe Stanley. Dans un certain sens, Pacioretty est comme ces joueurs qui ont été choisis au repêchage d'extension. Il n'est plus désiré par sa formation mais serait bien accueilli par Vegas.

Il pourrait certainement se relancer sous les ordres de Gallant qui fait des miracles avec toutes les formations qu'il a dirigées.

Ça prendrait quoi?



En regardant la situation contractuelle des Golden Knight, on se rend compte que la formation du Nevada possède un des onze joueurs autonomes avec restrictions (RFA) pas encore signé dans la LNH, soit Shea Theodore.

Le défenseur gaucher de 23 ans sort de son contrat d'entrée dans la LNH et a eu une belle progression la saison passée à la ligne bleue de Vegas. En 61 parties avec les Golden Knights, il a cumulé 6 buts, 23 mentions d'aide pour 29 points en saison régulière. Durant les séries, il a cumulé 5 buts, 6 mentions d'aide pour 11 points en 20 parties. Avec ces chiffres, il est normal de se demander ce qui cloche dans les négociations entre les deux clans.

On se souvient qu'en octobre dernier, Vegas avait un surplus de défenseurs de calibre LNH et que Theodore avait fait un séjour dans la AHL. Les rumeurs et propositions avaient alors explosé à Montréal. Plusieurs souhaitaient que Marc Bergevin fasse l'acquisition de Theodore afin qu'il soit le partenaire de jeu de Weber. Un an plus tard, nous sommes pratiquement dans la même situation.

La perte de Nate Schmidt pour les 20 premières parties de la saison suite à une suspension pour dopage pourrait cependant ralentir McPhee. Il pourrait vouloir attendre son retour avant de transiger Theodore. McPhee pourrait ainsi voir si son attaque est capable de produire avant d'acquérir les services de Pacioretty.

Si certains feraient la transaction Pacioretty/Theodore, un contre un, demain matin, il serait bien que Bergevin vise un peu plus afin de ne pas se retrouver dans un Subban/Weber partie 2.

Vegas possède actuellement 10 choix au prochain repêchage (dont deux de 2e tour et trois de 3e) et 9 choix pour l'encan de 2020. McPhee pourrait se départir d'un de ces choix sans trop en ressentir les contre-coups. Ajoutons un choix de 2e tour (de 1re serait préférable) et la transaction serait beaucoup plus acceptable.

Le seul problème avec la venue de Pacioretty à Vegas pourrait être la masse salariale, si l'actuel capitaine du CH et McPhee s'entendent sur une prolongation de contrat. Vegas possède autour de 8.687 millions de dollars sous le plafond salarial pour la prochaine saison (Patche est à 4.5 millions donc ok).

Cependant, McPhee aura seulement 25 millions de jeu pour la saison suivante avec 10 joueurs régulier à signer, incluant William Karlsson (5.25 millions cette saison). Advenant une entente entre les deux clans, le dg des Golden Knights devra être créatif afin de se départir de gros salaires.

Afin de vous aider à créer/spéculer votre propre transaction, voici l'alignement (plausible) de Vegas pour la saison prochaine.

Jonathan Marchessault – William Karlsson – Reilly SMith
Erik Haula – Paul Stastny – Alex Tuch
Tomas Tatar – Cody Eakin – Cody Glass
Tomas Nosek – P-E Bellemare – Ryan Reaves
Daniel Carr – Ryan Carpenter – Tomas Hyka

Brayden McNabb – Nate Schmidt
Shea Theodore – Deryk Engelland
Nick Holden – Colin Miller
Nicolas Hague – Brad Hunt

Marc-André Fleury
Malcom Subban

Croyez-vous à Max Pacioretty avec les Golden Knights de Las Vegas?

 
10 dernières chroniques
pub