FINAL
3
2
    

Comme Nylander à Toronto, il n'est pas invité au camp de sa formation

Publié le 16 septembre 2018 à 4h31
PAR

Dans les négociations de contrat, il y a l'offre et la demande. Quand les deux partis n'en conviennent pas, une certaine tension s'installe et s'ensuivent les moyens de pression.

L'organisation des Golden Knights procède de la même manière que les Leafs de Toronto l'ont fait avec William Nylander, alors qu'ils n'ont pas invité le jeune défenseur Shea Theodore au camp d'entraînement, en raison de son statut de joueur autonome avec restriction et une incapacité à en venir à une entente dans les négociations.

Shea Theodore serait à la recherche d'un contrat à long terme d'environ 5 ans, pendant que Vegas offre plutôt un pacte de deux ans ou en d'autres termes, un contrat de transition.

Aucun des deux clans ne semblent vouloir mettre de l'eau dans son vin, si bien que le solide défenseur de 23 ans pourrait demeurer à la maison pour l'instant.


Déjà privé de Schmidt



Il n'est jamais bon d'en venir à une telle conclusion, surtout qu'advenant son absence pour le début de la saison, les Golden Knights seraient privés de leur première paire de défenseurs de la formation. Il ne faut pas oublier que Nate Schmidt a été suspendu pour 20 matchs après s'être fait prendre pour dopage.

Une situation qui pourrait causer des ennuis à l'organisation pour entamer la deuxième année de son existence, privée de ses deux meilleurs défenseurs.

La négociation sous pression, un jeu dangereux où aucun des deux clans n'en sort vraiment gagnant.

10 dernières chroniques
pub