SONDAGES     LNH     CANADIENS

Présentement EN FEU


Repêchage 2019, les Sabres pourraient avoir trois choix de premier tour!


PUBLICATION
Charles-Antoine Nicol
30 novembre 2018  (3h16)
PARTAGER
SUIVEZ-NOUS



Qu'on se le tienne pour dit : les Sabres de Buffalo représentent LA surprise dans le circuit Bettman cette saison.

C'est qu'au moment d'écrire ces lignes, la troupe de Phil Housley occupe le troisième rang de la LNH, avec une fiche de 17 victoires, 7 revers et 2 défaites en prolongation après 26 rencontres disputées.
Il faut dire que leur séquence de 10 victoires consécutives, qui a malheureusement pris fin hier soir face au Lightning, y est pour beaucoup. Seuls Tampa Bay et Toronto font mieux que Buffalo à l'heure actuelle dans tout le circuit.
Les 30 points de Jack Eichel, les 19 buts de Jeff Skinner, une défensive efficace menée par Rasmus Ristolainen, une bonne profondeur à toutes les positions, l'efficacité de Carter Hutton dans les buts et la venue de Rasmus Dahlin sont les principaux facteurs qui expliquent les plus récents succès des Sabres.
Ajouter à cela le bon travail de Housley derrière le banc et vous avez là une formation qui connaîtra vraisemblablement beaucoup de gloire dans les prochaines années.
Que diriez-vous si nous vous disions que ce n'est que la pointe de l'iceberg et que les Sabres auront encore beaucoup plus de joueurs de talent dans les saisons à suivre? Et bien dites-vous que c'est bel et bien le cas.
En effet, le DG Jason Boterill a assuré l'avenir de son club en quelques mois la saison dernière en faisant l'acquisition de rien de moins que deux choix supplémentaires de premier tour en 2019, ce qui veut donc dire que la formation de l'état de New-York pourrait posséder trois sélections parmi les 31 premières en juin prochain.
On dit bien « pourrait », car les transactions sont venues avec leur lot de conditions.
De prime abord, le 26 février 2018, les Sabres ont échangé l'ailier Evander Kane aux Sharks de San Jose en retour de Daniel O'Regan, un choix de 4e tour en 2020 et – l'élément central de la transaction – un choix de premier tour conditionnel en 2019. La condition a deux volets :
Evander Kane devait resigner avec les Sharks, chose qu'il aura finalement effectuée le 24 mai dernier sur les modalités d'une entente de 49 millions sur 7 ans.
Si San Jose ne participe pas aux séries éliminatoires au printemps 2019, le premier choix de cette même année prévu dans la transaction en deviendrait un de l'an 2020.
Or, comme il serait bien surprenant que les Sharks ne réussissent pas à se décrocher un billet pour la grande danse du printemps, on peut pratiquement dire que ce second choix de premier tour est pratiquement déjà en banque pour Buffalo.
Ensuite, le 1er juillet dernier, le fameux derby Ryan O'Reilly a finalement connu un dénouement lorsque le joueur a pris le chemin de St-Louis en retour de plusieurs éléments importants, soit les attaquants Vladimir Sobotka, Patrick Berglund, Tage Thompson (26e choix au total en 2016), un choix de premier tour, également conditionnel, en 2019 et un autre de deuxième tour en 2021.
La condition est simple : le choix des Blues impliqué dans l'échange est protégé s'il se retrouve dans le top 10 lors du prochain encan.
À l'heure actuelle, Saint-Louis occupe l'avant-dernière position du circuit Bettman, ce qui veut donc dire que la condition est présentement respectée et que le premier choix de l'échange de O'Reilly se transformerait donc en un pour l'an prochain, soit en 2020.
Néanmoins, seuls six points séparent les Blues d'une exclusion de ce top 10, et l'équipe a la formation pour rebondir. Les Sabres peuvent donc toujours espérer obtenir ce troisième choix de premier tour pour 2019.
Oui, il y a le repêchage, mais les Sabres ont d'autres joyaux déjà dans l'organisation
Certes, nous traitons beaucoup du prochain repêchage dans le présent billet, mais il ne faut pas oublier que les Sabres comptent également de bons jeunes espoirs dans leur organigramme présentement.
Premièrement, il y a le pivot Casey Mittelstadt (huitième au total en 2017) qui, à 20 ans, joue actuellement sur le deuxième trio des siens et devrait assurément être un élément capital de l'offensive de Buffalo dans les années à venir.
Il y a aussi celui qui a été repêché exactement au même rang que Mittelstadt un an plus tôt, l'ailier Alexander Nylander, le frère du joueur sans contrat des Maple Leafs de Toronto. Également âgé de 20 ans, on devrait le voir assez rapidement dans le circuit Bettman.
Lui qu'on disait supérieur à son frangin lorsqu'ils avaient tous les deux le même âge a présentement une récolte de 17 points en 19 rencontres avec le club-école des Sabres, les Americans de Rochester, dans la AHL.
Bref, il y a énormément de talent dans l'organisation des Sabres et parions qu'ils causeront bien des maux de tête aux adversaires de la division Atlantique, dont le Canadien, le Lightning et les Leafs, lors de la prochaine décennie. Toutefois, il y aura un problème lorsque viendra le temps de tous leur offrir une prolongation de contrat
Croyez-vous que les Sabres seront une puissance de la LNH durant les prochaines saisons?
10 dernières chroniques

HABSETLNH.COM
COPYRIGHT @2024 - TOUS DROITS RÉSERVÉS.
TERMES  -  POLITIQUES  -  CONSENTEMENTS