Quelles sont les options à la défense pour le Canadien lors du prochain repêchage?

Publié le 14 juin 2019 à 14h00
PAR JEREMY PAQUET
Si lors du repêchage de 2018 à Dallas le Canadien se devait de remplir sa banque d’espoirs avec des jeunes joueurs de centre, force est d’admettre que Marc Bergevin et Trevor Timmins ont bien répondu à la demande avec pas moins de sept centres repêchés sur les onze choix disponibles du Canadien, dont le premier choix de l’équipe, troisième au total, Jesperi Kotkaniemi. Ajoutons à cela les sélections de Ryan Peohling et de Joni Ikonen lors du repêchage précédent à Chicago et de l’acquisition de Nick Suzuki. L’avenir du Canadien au centre est beaucoup plus prometteur aujourd’hui.

Maintenant que Montréal a renfloué ses coffres en matière de joueurs de centre, le Canadien peut maintenant adresser un nouveau besoin en vue du repêchage de 2019 à Vancouver, soit la position de défenseur gaucher pouvant évoluer dans le top 4.

Bien que l’on note une progression dans le jeu de Victor Mete, le jeune défenseur de 20 ans n’est toutefois pas prêt à assumer le rôle de défenseur numéro 2 à la gauche de Shea Weber, du moins, de façon régulière.

Pour ce qui est de Brett Kulak, qui a signé un contrat de trois saisons avec l’équipe et de Jordie Benn, qui sera agent libre sans compensation le 1er juiller, ces deux défenseurs ont relativement bien fait cette saison, mais on ne sait même pas si Benn sera de retour avec l’équipe la saison prochaine et Kulak semble avoir gagné sa place sur la deuxième paire de défense, en vue de la saison 2019-20, à la gauche de Jeff Petry.


Au niveau des espoirs, non seulement n’y a-t-il pas d’option immédiate à gauche, mise à part Alexander Romanov, qui est encore sous contrat avec le HC CSKA Moscow dans la KHL pour une autre saison, mais les meilleures options à la défense (Noah Juulsen, Josh Brook et Cale Fleury) sont tous des défenseurs droitiers. Il y a donc un manque criant de défenseurs gauchers chez le Canadien, voici donc les meilleurs choix qui s’offriront à l’équipe lorsque celle-ci prendra la parole au 15e rang lors du prochain repêchage.

Bowen Byram - 6 pieds / 190 lbs - Vancouver dans la Ligue de l’Ouest

Auteur de 71 points en 67 matchs avec les Giants de Vancouver, Byram est vu par plusieurs comme étant le meilleur défenseur disponible en vue du prochain repêchage.

C’est un excellent patineur explosif qui aime jouer avec énergie et qui performe dans un jeu axé sur la vitesse et le contrôle de la rondelle.

Créatif et confiant en zone offensive, il est capable de prendre avantage d’un revirement afin de rapidement changer le rythme du jeu et de créer de l’attaque en faveur de son équipe et ce, dans les trois zones de la patinoire. Au niveau défensif, sa bonne capacité à patiner de reculons lui permet de bien couper les lignes de passes et de limiter les options offensives lorsque l’équipe adverse se transporte vers l’avant.

Dans sa zone, Byram se sert de son physique, ne cède pas un pouce à ses adversaires et se bat continuellement pour son espace. Il est parfois pris hors-position, mais il s’agit là d’un risque qui vient avec son style de jeu qui vise l’attaque et un mouvement dynamique de la rondelle. Finalement, son lancer peut être puissant et, avec une belle progression, il pourrait devenir un bon quart-arrière sur l’avantage numérique.

Philip Broberg – 6 pieds 3 / 200 lbs - AIK en 2e division suédoise

Avec ses 9 points en 41 matchs, le Suédois, Philip Broberg, est considéré comme un patineur élite, puissant et fluide à tendance offensive. Il est le seul défenseur de la cuvée à pouvoir rivaliser avec Bowen Byram au niveau offensif de par son intelligence, son instinct offensif et son coup de patin, plus que de par son contrôle de rondelle, parfois déficient.

C’est un défenseur qui lit bien le jeu et qui peut transformer n’importe quelle situation en chance de marquer pour son équipe. Capable de transporter la rondelle avec efficacité et un bon changement de vitesse, Broberg ne prend, toutefois, pas toujours les décisions avec le plus haut taux de réussite, ce qui le rend vulnérable aux revirements.

Bien que son niveau défensif demeure en progression, Philip Broberg pourrait bien être le défenseur le plus complet du repêchage à Vancouver.

Thomas Harley – 6 pieds 3 / 185 lbs - Mississauga dans la Ligue de l’Ontario

Thomas Harley est un joueur en constante progression. Ayant accepté un rôle beaucoup plus important avec Mississauga comparativement à la saison précédente, ses 58 points en 68 matchs, cette année, lui ont permis de passer d’un bon espoir à un possible choix top 15 au repêchage. Également un bon patineur mobile, Harley possède aussi de bons talents de passeur.

Excellent en transition et en sortie de zone contrôlées, il sait se défaire de la pression afin de créer de l’espace pour ses coéquipiers. En zone offensive, il est particulièrement mobile et aime se déplacer afin de donner des options à son équipe. Il n’est pas étonnant de le voir aller chercher la rondelle libre, même si celle-ci se retrouve derrière le filet adverse. Avec la rondelle, c’est un défenseur intelligent qui peut générer beaucoup d’attaque, notamment par sa capacité à trouver ses coéquipiers sur la glace, ce qui peut faire de lui un bon quart-arrière sur le jeu de puissance.

En défense, il offre une bonne pression agressive sur le porteur de la rondelle et utilise bien sa longue portée afin de briser le jeu adverse. Par contre, c’est un joueur qui peut parfois avoir l’air perdu dans sa zone, lui qui a tendance à suivre trop souvent la rondelle et pas assez ce qui se passe autour de lui.

PAGE SUIVANTE
10 dernières chroniques
pub