Poehling se prépare à tous les scénarios pour l'année à venir

Publié le 4 août 2019 à 12h51
PAR
Alors que le Canadien possède désormais l'une des meilleures banques d'espoirs dans la ligue, certains de ces jeunes ont maintenant terminé leurs séjours dans le junior et vont tenter d'intégrer le grand club dès cette année. Pour ceux qui ne feront pas l'équipe, un passage dans la ligue américaine avec le Rocket de Laval les attend, pour la plupart. Parmi les jeunes qui viennent de finir leur junior et qui vont tenter de se frayer une place dans l'alignement du Canadien, on retrouve notamment Nick Suzuki, Josh Brook, Joël Teasdale, Ryan Poehling ou encore Cayden Primeau.

Parmi tous ces jeunes, Ryan Poehling est probablement celui qui a le plus de chances de faire l'alignement, alors qu'il a déjà participé à un match avec le Canadien l'an dernier lors de la dernière partie face aux Maple Leafs de Toronto. Lors de ce match, il avait d'ailleurs fait rêver beaucoup de partisans alors qu'il avait complété un tour du chapeau en plus d'ajouter le but de la victoire en tirs de barrage.


Cependant, un match ne fait pas une carrière et même si c'est très encourageant pour l'avenir de Ryan Poehling, ça ne lui garantit pas nécessairement une place dans l'alignement du Canadien. D'ailleurs, le principal intéressé est le premier au courant et il l'a très bien expliqué lors d'une courte entrevue avec le site NHL.com.



Il y explique, et je cite : « Le principal objectif pour moi, c'est la victoire. C'est une caractéristique que certaines personnes ont, et je crois l'avoir également. Je ne me préoccupe pas beaucoup d'où je vais jouer, plutôt de ce que je vais faire. S'ils veulent que je sois un buteur ou un passeur, je le ferai. Mais s'ils veulent que je sois un joueur qui se concentre sur la zone [défensive] et qui apporte une contribution limitée à l'attaque, je pourrai le faire, aussi. Je suis plus polyvalent à cet égard, je peux occuper les deux rôles, alors ça m'aide beaucoup. »

Cela prouve bien que Poehling est bien conscient que rien n'est encore acquis et que peu importe l'endroit où il jouera l'année prochaine, son objectif sera de bien remplir le rôle qu'on lui attribuera, que ça soit un rôle défensif ou davantage axé sur l'offensif.

C'est particulièrement encourageant de voir un jeune de 20 ans comme lui partir avec une mentalité comme la sienne. C'est une belle preuve de maturité et il va être intéressant de voir son cheminement l'an prochain. Que ce soit à Laval ou à Montréal, l'avenir semble prometteur dans son cas!
10 dernières chroniques
pub