F (F)
3
2
    

Mike Gillis veut révolutionner le hockey

Publié le 22 juillet 2019 à 10h28
PAR MATHIEU CHARBONNEAU

Mike Gillis a été congédié de son poste de DG des Canucks de Vancouver en 2014. Depuis, il s'intéresse grandement à la science du sport et aux statistiques avancées. Son but depuis toutes ces années est de découvrir comment bâtir l'équipe de hockey moderne. Pour ce faire, il a voyagé dans plusieurs pays et visité de nombreux laboratoires.

L'heure est maintenant venue de faire part de ses découvertes et de ses solutions. Gillis était de passage à une conférence regroupant des entraîneurs à Toronto et a bien voulu répondre aux questions.

D'abord, il commencerait par changer les mentalités concernant l'administration des équipes. Il opterait pour un organigramme composé de quatre directeurs généraux adjoints, comme c'est le cas dans les plus grands clubs de soccer en Angleterre. Il croit que les équipes de la LNH mettent trop de responsabilités dans les mains d'une seule personne (le DG) et que cette dernière finit donc par se fatiguer et prendre les mauvaises décisions.

D'autre part, l'ancien DG croit que le processus de recrutement pour le repêchage doit être transformé. Il croit entre autres, que le « Combine » est une perte de temps, car les joueurs sont tellement préparer à répondre aux questions qu'ils ne sont plus naturels.


«Il doit être transformé. Il y a trop de réflexions en groupe et pas assez de preuves scientifiques. Il n'y a rien de réellement prévisible dans le repêchage. Si tu es assez mauvais, tu choisis parmi les 10 premiers et tu obtiens probablement un bon joueur, mais peut-être que tu ne sélectionneras pas le bon. » - Mike Gillis

En ce qui concerne le jeu en tant que tel, Gillis croit que les entraînements matinaux sont inutiles. Il précise qu'aucune donnée scientifique ne justifie ces présences sur la glace le matin d'un match. L'ancien DG pense également que les entraîneurs pourraient très bien, dans un avenir rapproché, n'envoyer que des attaquants sur la glace.

«Je peux imaginer les équipes utiliser cinq attaquants en tout temps pour avoir plus de vitesse et d'occasions de passer à l'offensive. Les joueurs apprennent les tâches défensives à un si jeune âge de nos jours et je crois que ça nuit au jeu. » - Mike Gillis

Que pensez-vous de ces améliorations souhaitées par l'ancien DG?
10 dernières chroniques
pub