Marché des échanges: quatre joueurs du Canadien viennent d'être ciblés et une grosse surprise

Publié le 26 août 2023 à 16h31
PAR MATHIEU CHARBONNEAU

Dans un récent point de presse, Kent Hughes a affirmé qu'il souhaitait éviter de placer le salaire de Carey Price sur la LTIR pendant l'entre-saison. Son désir est de maximiser la stratégie en le plaçant sur cette liste, après le début de la prochaine campagne.

Pour ce faire, il devra trouver un moyen de commencer la saison sous le maximum permis par la convention collective, soit 83.5M$. Si on se fie à l'excellent site Capfriendly, le CH dépasse actuellement le plafond d'environ 3.7M$. Avec des salaires envers Jeff Petry (2.34M$ pour encore deux ans), Joel Edmundson (1.75 pour un an) et Karl Alzner (833 333$ pour encore un an), le DG doit regretter quelques décisions prises par son prédécesseur, en matière de contrats.

En voici quatre qui doivent particulièrement le déranger, quatre contrats qu'il pourrait tenter d'échanger, éventuellement.

Brendan Gallagher


Si l'ancien contrat de l'attaquant était une belle aubaine (3,75M$ pendant son prime), le cadeau que lui a fait Marc Bergevin, en octobre 2020, a de quoi faire mal au club. Ce dernier a été plus souvent qu'à son tour sur la liste des blessés, au cours des dernières années. En 128 rencontres, lors des trois dernières saisons (sur une possibilité de 246), il n'a cumulé que 61 points.

Son impact de 6.5M$ sur la masse salariale du club, pour encore quatre saisons, fait très mal. S'il est apprécié dans le vestiaire et qu'il donne son maximum sur la patinoire (quand il joue), on peut dire qu'il n'est rendu qu'un acteur de soutien dans le club.

Joel Armia

Les attentes étaient élevés lorsque Marc Bergevin a mis la main sur l'attaquant finlandais, en juin 2018. En 259 parties avec le CH, il n'aura cumulé que 49 buts, 46 mentions d'aide pour un total de 95 points.

Ses statistiques sont encore pires depuis que Bergevin lui a octroyé un contrat de 13.6M$ (3.4M$ par an), en juillet 2021. Il n'aura cumulé que 14 points à chacune des deux saisons suivant sa signature. À voir le rythme qu'il produit, il serait surprenant qu'une formation veuille de ses services, surtout s'il n'utilise pas le physique que la nature lui a donné. Le plus gros espoir de Hughes dans ce dossier est de le transiger à rabais, lors de la date limite des transaction de 2025.

Christian Dvorak

Celui qui allait nous faire oublier le départ de Jesperi Kotkaniemi n'aura finalement pas réussi sa mission. Son manque d'offensive; il n'a cumulé que 21 buts et 40 aides, pour 61 points en 120 matchs, n'est même pas compensé par sa défensive, lui qui a cumulé un différentiel de -42 depuis son arrivée avec le club. Ça commence à faire cher payé pour un troisième joueur de centre qui prend 4.45M$ sur la masse du club.

Kent Hughes doit attendre l'été 2025 avec impatience alors que le contrat avec l'Américain sera révolu car les chances de le voir quitter le CH via transaction, sans retenir de salaire, sont assez minces, d'ici cette date.

Josh Anderson

Si plusieurs pensaient que le contrat de 7 ans évalué à 5.5M$ octroyé à l'attaquant lorsqu'il est arrivé avec le club allait être une aubaine, ce n'en fut finalement pas le cas. Les blessures l'auront ralenti lors des trois saisons qu'il a évolué avec le club, n'aidant pas à voir le plein potentiel de l'attaquant de 29 ans.

Même s'il a produit dans les dernières années à un plus grand niveau que les trois autres joueurs cités plus haut, rien ne justifie son salaire annuel. Heureusement que les autres formations de la Ligue semblent encore intrigués par le numéro 17 du CH,alors que son nom se retrouve souvent dans les rumeurs de transaction. Il pourrait donc fort bien être le contrat le plus facile à échanger de la liste.

EXTRA

Carey Price

Le long et lucratif contrat du gardien est source de débat depuis le jour qu'il a signé son pacte. S'il a offert d'excellents services au CH pendant ses années actives, nous voyons maintenant les limites et inconvénients que cette entente lègue à Kent Hughes. Ne pas avoir ce contrat dans les pattes faciliterait grandement le travail du DG.

D'un autre côté, la mise du salaire du gardien sur la LTIR pendant la saison offre une belle opportunité à Hughes pour manoeuvrer. Avoir un coussin de 10.5M$ est non négligeable, surtout à la date limite des transactions. Encore faut-il que Hughes soit en mesure, comme il le souhaite, de réduire ses salaires sous la limite, avant le 1er match de la campagne.

Ça pourrait être une surprise d'échanger Carey Price, et ce serait spécial, mais ça pourrait aider financièrement.
SONDAGE
26 Aout   |   3484 réponses
Marché des échanges: quatre joueurs du Canadien viennent d'être ciblés et une grosse surprise

Lequel quittera en premier, selon vous?

Gallagher51514.8 %
Dvorak115933.3 %
Anderson77922.4 %
Price ou Armia103129.6 %
LISTE DES SONDAGES
10 dernières chroniques
pub