L'un des excellents coups de Bergevin qui passent parfois sous silence...

Publié le 29 septembre 2019 à 20h45
PAR MÉLANIE. C
image

Le 26 février 2016, quelques jours avant la date limite des transactions, Marc Bergevin faisait l'acquisition de Phillip Danault des Hawks de Chicago, en retour de Dale Weise et de Tomas Fleischmann.

Le Tricolore recevait également un choix de 2e tour pour l'encan de 2018, une sélection qui a été employée pour mettre la main sur le meilleur défenseur du dernier Championnat du monde de hockey junior, un certain Alex Romanov.

Depuis son arrivée dans la métropole, l'impact de Danault a été immédiat. De plus, la saison dernière, le joueur de centre formait le trio le plus constant de la troupe de Claude Julien en compagnie de Tomas Tatar et de Brendan Gallagher.


Sans aucun doute, on peut suggérer le mot « vol » dans cette échange de la part du directeur général du Canadien.

Le centre de 26 ans a terminé la dernière campagne avec 53 points en 81 parties.

image

Il n’y a aucun doute qu’on parle d’un joueur qui s’est grandement amélioré avec les années et qui est devenu un incontournable pour coach Julien.

Cette saison, l'attaquant de 26 ans se dit plus en forme que jamais. « Je veux jouer partout. Je suis en pleine forme. Je suis prêt pour la saison. »

Celui qui excelle sur les mises au jeu aura peut-être également sa place sur l'avantage numérique.

En effet, parmi les nouvelles règles instaurées par la ligue cette saison, on retrouve celle qui donne le droit à l’équipe qui bénéficie d’une supériorité numérique de choisir l’emplacement de la première mise en jeu. Danault est persuadé que ce règlement aura un effet dynamisant sur l’attaque massive de l’équipe.

« La mise en jeu en partant est vraiment importante. Tu gagnes cette mise en jeu, tu gagnes 20 secondes et tu obtiens assurément un ou deux tirs », a déclaré Danault.

Et comme il le fait remarquer, si le tir de Weber ne fait pas bouger les cordages, un retour de lancer sera presque assuré. Et c’est Danault, maintenant placé à l’embouchure du filet, qui pourrait en profiter.

image

« Je ramasserai les poubelles », a-t-il lancé, spécifiant qu’il a la forme nécessaire pour jouer à la fois au sein de l’attaque massive et en infériorité numérique.

Propos recueillis par le Journal de Montréal

Le 3 octobre prochain, en Caroline face aux Hurricanes, début de la saison 2019-2020.

Article en feu :

SONDAGE
29 Septembre   |   492 réponses
L'un des excellents coups de Bergevin qui passent parfois sous silence...

La transaction Phillip Danault : un vol de la part de Bergevin, selon vous?

Oui37676.4 %
Non11623.6 %
LISTE DES SONDAGES
10 dernières chroniques
pub