FINAL
3
2
    

Les Oilers zieuteraient chez les Canadiens de Montréal pour un nouveau DG

Publié le 27 avril 2019 à 16h34
PAR

Les Oilers d'Edmonton ont encore connu une saison désastreuse. Pour la 12e fois au cours des 13 dernières saisons, ils sont exclus du portrait des séries éliminatoires de la Ligue nationale de hockey. Il y a déjà quelque temps que les partisans réclamaient le congédiement du directeur général de la formation albertaine.

En effet, les mauvaises décisions douteuses d'année en année de Peter Chiarelli l'auront finalement conduit tout droit vers la porte de sortie de l'organisation en janvier dernier. Les Oilers se sont donc tournés vers Keith Gretzky, nommé par intérim, pour terminer la campagne.

Avec ses vacances hâtives, Edmonton a pu débuter son processus de recherche en vue de trouver un nouveau pilote pour la formation des Oilers. Selon Ryan Rishaug, reporter de TSN, la liste du PDG, Bob Nicholson, ne compte maintenant plus que trois ou quatre candidats.




L'un d'entre eux est présentement dans l'organisation du Tricolore. Il s'agirait du dépisteur professionnel Sean Burke. Ce dernier a également agi à titre de directeur général du Canada aux Jeux olympiques d'hiver de 2018. Il pourrait être une option intéressante pour cette organisation qui ne réussit pas à trouver de recette gagnante au fil des années et ce, malgré tous les espoirs acquis par le passé.

Les noms du directeur général des Knights de London dans la OHL, Mark Hunter, et l'actuel directeur général adjoint des Golden Knights, Kelly McCrimmon, sont aussi sur la liste finale de Nicholson.

Certes, avec cette campagne en montagnes russes que les Oilers viennent de connaître, il est grand temps que les choses changent. Le premier pas commence par la direction. Bob Nicholson ne voudra certainement pas répéter la même erreur qu'avec Chiarelli. S'il veut contribuer à l'avenir de la franchise, il se doit de trouver le bon directeur général.

Quoi qu'il en soit, peu importe le candidat qui comblera ce poste, il se devra d'être bien préparé et d'avoir un bon plan pour le futur de cette organisation. Pour les partisans, l'attente de voir leur équipe favorite soulever la coupe Stanley est élevée. L'ère gagnante devra se faire sentir à Edmonton et ce, dès la prochaine saison.
10 dernières chroniques
pub