FINAL
3
2
    

Les Blue Jackets balaient le Lightning et causent toute une surprise!

Publié le 16 avril 2019 à 22h22
PAR

Le Lightning a accumulé 128 points et 62 victoires en saison régulière. Il s'agit du 4e plus haut pointage de l'histoire de la Ligue nationale. Meilleur pointeur de la Ligue nationale en Nikita Kutcherov, meilleur gardien en Andrei Vasilevskiy, meilleure efficacité en avantage et en désavantage numérique... Il y a tellement de statistiques entourant la présente campagne de la formation floridienne que les statisticiens pourraient nous envahir de chiffres tellement l'équipe a eu du succès.

Toutefois, quoi qu'il en soit, la troupe de Jon Cooper est devenue méconnaissable au premier tour des séries éliminatoires et sa saison de rêve s'est terminée abruptement, mardi soir, à Columbus. Le réveil aura certainement été brutal pour les partisans du Lightning. Comment est-ce possible qu'une équipe qu'on voyait facilement aspirer aux grands honneurs s'écroule aussi rapidement?


Toutes les formations doivent faire face à l'adversité en saison régulière et montrer qu'elles peuvent la surmonter. Dans les séries éliminatoires, toutes les équipes y font face. Cependant, la formation du Lightning de Tampa Bay n'aura jamais été l'ombre d'elle-même face aux Blue Jackets.


Les mauvaises pénalités, les nombreux surnombres et les chances de qualité offertes par les Bolts auront été fatales pour la troupe de Jon Cooper. Dès le départ, on sentait les joueurs déconcentrés par l'équipe adverse et un gardien chancelant était devant le filet. Les gros canons du Lightning ont été absents durant la série et se sont réveillés alors qu'ils étaient déjà au pied du mur. Trop peu trop tard comme on dit.

Il faut toutefois donner du crédit aux Blue Jackets, qui ont été agressifs et extrêmement disciplinés. Ils n'ont pas été intimidés par la formation floridienne et ont réussi à semer le doute dans la tête des joueurs de Tampa Bay.

Chapeau à Jarmo Kekalainen. Ne pas échanger Artemi Panarin ni Sergei Bobrovsky, ajouter Matt Duchene et Ryan Dzingel à la formation en vidant la banque d'espoirs était toute une décision audacieuse! Bien entendu, l'aventure se poursuit pour Columbus et le but ultime n'est pas atteint, mais il s'agit tout de même d'une incroyable histoire pour les Jackets. Pour la première fois en 18 saisons d'existence dans le circuit Bettman, ils ont atteint la deuxième ronde des séries.

C'est donc dire que la guigne entourant le trophée des Présidents se poursuit. Toutes les équipes ayant remporté le prestigieux trophée lors des cinq dernières saisons n'ont jamais atteint la finale de la Coupe Stanley.

Fait remarquable : il s'agit de la première fois dans l'histoire de la Ligue nationale qu'une équipe qui termine au premier rang du classement général se fait balayer en première ronde.
10 dernières chroniques
pub