SONDAGES     LNH     CANADIENS

Présentement EN FEU


L'émergence de Nathan MacKinnon: impossible sans l'apport de son ancien coach

PUBLICATION
Charles-Antoine Nicol
19 décembre 2018  (11h54)
PARTAGER
SUIVEZ-NOUS

Lorsqu'il a été sélectionné au tout premier rang de l'encan 2013 par l'Avalanche du Colorado, la grande majorité des experts s'entendaient pour dire que Nathan MacKinnon viendrait redorer l'image de la franchise américaine, notamment par son immense talent.

Son impact a été immédiat, alors que, dès sa première saison, le natif de la Nouvelle-Écosse a enregistré une récolte de 63 points en 82 matchs. Cependant, c'est l'an dernier que le #29 de l'Avalanche a élevé son jeu à celui des vedettes de la LNH, concluant sa campagne 2017-2018 avec 97 points en 74 rencontres et cette production n'était pas qu'un feu de paille. En effet, Mackinnon a repris là où il avait laissé l'an dernier, lui qui a maintenant noirci la feuille de pointage à 53 reprises en 34 rencontres cette saison au moment d'écrire ces lignes.
Outre son immense talent, qu'est-ce qui explique le succès du joueur de centre canadien? Selon les dires du principal intéressé, les deux hommes ont une influence capitale lors de sa jeune carrière: le légendaire Sidney Crosby et l'entraîneur-adjoint chez le Tricolore Dominique Ducharme.
Passer d'idole à partenaire d'entraînement
D'entrée de jeu, le pivot droitier de 23 ans affirme que Crosby a été, et est encore, un mentor hors du commun pour son apprentissage du hockey:
« Sid m'aide depuis longtemps, a rappelé MacKinnon. Il n'est pas le type de personne à parler de lui ou à dire qu'il est un bon joueur. Mais quand tu le regardes sur la glace et à l'entraînement, tu apprends rapidement de lui.»

« Je n'ai jamais vu une personne travailler aussi fort que lui, a poursuivi le centre de l'Avalanche. Il est tellement compétitif. Quand je passe du temps avec lui l'été, nous parlons beaucoup de hockey. J'aime échanger des idées avec lui. Quand j'étais jeune, il était mon joueur préféré. Aujourd'hui, il est l'un de mes meilleurs amis. Je suis chanceux. »

Un immense impact sur son développement
Bien que le #87 des Penguins soit un exemple pour plus d'un, un autre homme inspirant, un peu moins commun, a été important dans le développement de la vedette de l'Avalanche et cet homme est maintenant à l'emploi du Canadien de Montréal: Dominique Ducharme.
Le train de Cole Harbour aimerait d'ailleurs aller casser la croûte avec son ancien instructeur dans les prochaines heures qui, selon lui, a un rôle plus qu'essentiel dans les plus récents succès de la Sainte-Flanelle:
« J'aimerais le rencontrer pour un dîner mardi ou mercredi, a lancé MacKinnon. Dom est tellement un bon coach. À mon avis, il a une grande influence sur les succès des joueurs de Montréal cette saison. Le Canadien a réussi à se replacer sur le droit chemin très rapidement, les experts ne prédisaient pas ça avant le début de l'année.»

« Dom a tellement un bon cerveau hockey, a-t-il poursuivi. [Jonathan] Drouin connaît une bonne saison avec lui. Ce n'est pas un hasard. J'aimerais le retrouver un jour dans la LNH. Je sais que nous étions juste dans le junior, mais je pouvais prédire qu'il atteindrait la LNH comme entraîneur.»

« À mon premier camp avec les Mooseheads, Dom m'avait dit qu'il ne voulait plus me voir à Halifax dans deux ans. Il voulait que je fasse le saut dès l'âge de 18 ans dans la LNH. Il m'avait donné un objectif élevé. Mais j'ai réussi. J'ai gagné à ses côtés, il a eu une immense influence sur mon développement. »


C'est donc dire que nous aurons droit à des retrouvailles entre MacKinnon, Drouin et Ducharme, ce soir, alors que les trois hommes ont contribué à la conquête de la Coupe Memorial des Mooseheads d'Halifax en 2013. Parions que devant les paroles lancées par la vedette de la LNH, l'entraîneur-adjoint chez le CH a de quoi se bomber le torse et les partisans du Tricolore, ainsi que l'organisation, doivent se considérer chanceux de compter un tel »cerveau» dans son organigramme.
Que pensez-vous des propos de Nathan MacKinnon?
«C'est unique cette année. Je ne me rappelle pas d'avoir vu ça dans la LNH.» – Dany Dubé
10 dernières chroniques

HABSETLNH.COM
COPYRIGHT @2024 - TOUS DROITS RÉSERVÉS.
TERMES  -  POLITIQUES  -  CONSENTEMENTS