Le flanc gauche demeure suspect

Publié le 27 août 2019 à 13h35
PAR
Avec Shea Weber, Jeff Petry et Noah Juulsen en santé du côté droit, la défensive du CH n'a rien à envier aux adversaires de son association. Par contre, sur le flanc gauche, plusieurs questions demeurent sans réponses. Est-ce que l'arrivée de Ben Chariot constitue un réel ajout sur le top 4 ou est-ce seulement une mince amélioration par rapport à Jordie Benn qui pilotait la troisième paire à gauche? Chariot possède un bon gabarit et une mobilité supérieure à Benn, mais n'oublions pas qu'il évoluait avec une puissance de la LNH (lire ici Karl Alzner lors de ces belles années avec les Caps!)

La progression de Victor Mete se situera-t-elle au niveau tant attendu par les dirigeants de l'équipe? Certes, la rapidité de Mete demeure un atout indéniable à la gauche de Weber sur la première paire, mais son apport offensif se devra d'être nettement plus intéressant pour justifier son temps de glace et sa présence sur la deuxième vague de l'avantage numérique.

Quant à Brett Kulak, il nous a fait croire à de belles promesses l'an dernier, ce qui lui a valu une prolongation de contrat, mais peut-il vraiment occuper un poste régulier sur un top 4 dans la LNH?

Si le flanc gauche démontre certaines lacunes en début de campagne, il ne serait pas surprenant de voir Marc Bergevin loger un appel au DG de certaines équipes en reconstruction comme celle d'Anaheim (n'oublions pas la complicité avec son ami Bob Murray, DG de l'équipe) et celle du Minnesota afin de s'enquérir de la disponibilité d'un Cam Frowler ou d'un Jonas Brodin qui sont sous contrat pour encore plusieurs saisons.


10 dernières chroniques
pub