Le dossier Mitch Marner est au point mort

Publié le 19 juin 2019 à 10h30
PAR DAVID ARMONI
À moins de deux semaines de voir leur meilleur pointeur l'an dernier devenir joueur autonome avec compensation, les Maple Leafs de Toronto n'ont aucune discussion avec le petit attaquant spectaculaire, Mitchell Marner.

Pris à la gorge avec plusieurs mauvais contrats octroyés que l'organisation doit payer, Kyle Dubas doit trouver un moyen de libérer de la place sous la masse salariale. Comme si cela ne représente pas un défi en soi, voilà que Marner aurait des exigences de 10 millions de dollars par saison pour un pacte de sept ou huit ans. Avec le salaire octroyé à John Tavares, à Auston Matthews, puis Morgan Rielly, les dollars se font plus rares à Toronto.

Selon les informations obtenues par des sources près du clan Marner, les discussions avec l'organisation torontoise seraient inexistantes depuis plusieurs jours.

C'est le journaliste qui assure la couverture du hockey pour le réseau Sportsnet, Nick Kypreos , qui a confirmé que la seule chose qu'on pouvait entendre, c'était des criquets.



Il ne reste que 12 jours pour Kyle Dubas afin d'offrir une prolongation de contrat à son attaquant vedette. Sans quoi, les 30 autres équipes du circuit Bettman pourront déposer une offre à l'attaquant, et ce, dès le 1er juillet prochain.

Avec le repêchage en fin de semaine, les Maple Leafs de Toronto pourraient songer à transiger le petit attaquant s'il ne croit pas être en mesure de lui offrir une prolongation de contrat. Ce serait toutefois surprenant. Une offre hostile à Marner permettrait à l'organisation de mettre la main sur quatre choix de première ronde.

En 82 parties disputées l'an dernier, le numéro 16 des Maple Leafs de Toronto a amassé 26 buts en plus d'ajouter 68 passes pour un total de 94 points. Il a terminé au 11e rang des meilleurs pointeurs de la Ligue nationale de hockey tout juste derrière Aleksander Barkov (96 points).
10 dernières chroniques
pub