Le Québécois Mathieu Perreault serait disponible

Publié le 21 juin 2019 à 14h46
PAR
Ce n'est un secret pour personne, les Jets de Winnipeg font partie des équipes les plus actives sur le marché des transactions dernièrement. Le directeur général Kevin Cheveldayoff avait d'ailleurs prévenu qu'il allait y avoir du changement et des décisions difficiles à prendre cet été suite à l'élimination précoce de son équipe : «We have some tough decisions to make this summer, a lot of them.»

La première grosse décision a été d'échanger le jeune défenseur étoile Jacob Trouba aux Rangers de New York. Trouba ne voulait plus jouer à Winnipeg et les négociations pour un nouveau contrat était au point mort. Un échange était donc probablement la meilleure décision à prendre.

Les Jets n'ont pas non plus offert de nouveau contrat à Kevin Hayes et ils l'ont échangé aux Flyers, qui lui ont généreusement offert un faramineux contrat de 7 ans et 7.5millions! Sage décision encore car à ce prix-là, Winnipeg aurait été complètement bloqué pour signer Patrik Laine et Kyle Connor notamment.

À l'heure d'aujourd'hui, les Jets ont un peu plus de 24 millions de disponibles sous la masse salariale pour la signature de leurs joueurs. Cependant, ils aimeraient bien libérer encore de la masse salariale pour pouvoir signer sans difficulté d'autres joueurs qui seront sans contrat l'an prochain comme Josh Morrissey (31 points en 59 matchs cette saison).


Ainsi, pour alléger leur masse salariale, le joueur ciblé serait Mathieu Perreault, qui empoche en ce moment un salaire de 4.125 millions par année pour encore deux ans et qui a de moins en moins de temps de glace à Winnipeg.

Du point de vue de Perreault, il aimerait pouvoir jouer dans le top 6 de Winnipeg de façon régulière mais les Jets ne seraient pas prêts à le lui garantir. C'est pourquoi Perreault souhaiterait également un nouveau départ vers une équipe où il aurait l'occasion de jouer plus souvent et non pas sur le troisième, voire quatrième trio, comme c'est le cas en ce moment à Winnipeg.

Depuis sa signature à Winnipeg en 2014, Mathieu Perreault a connu trois saisons d'affilée avec 40 points ou plus, avant de voir son nombre de points baisser à 39 la saison dernière et à 31 points (dont 15 buts) cette année.

Perreault a certes ralenti dernièrement mais il pourrait quand même être un bon atout dans une équipe qui a de l'espace sous le plafond salarial et qui souhaite rajouter ainsi de la profondeur à son attaque. Le prix pour acquérir les services de l'ailier de Drumondville devrait être assez faible, car il s'agirait surtout pour les Jets de libérer de l'argent pour l'année prochaine.
10 dernières chroniques
pub