20:00
-
-
    

Kavis Reed est dans de beaux draps?

Publié le 15 juillet 2019 à 9h58
PAR

Le président et chef de la direction des Alouettes, Patrick Boivin, a insisté sur le fait que le congédiement de Kavis Reed n'a rien à voir avec la situation de l'équipe en matière de propriété ou avec ses performances sur le terrain.

Voici quelques propos de Monsieur Boivin :

«Un certain nombre de choses ont été portées à mon attention au cours des dernières semaines. Nous devions prendre cette décision immédiatement, tout de suite», a déclaré Boivin. «Il serait inapproprié de commencer à entrer dans les détails de ce que c'est.»

«Cela n'a rien à voir avec la performance», a ajouté Boivin. «Nous aurions pu être 4-0 et la décision aurait toujours été prise.»


On a demandé à Boivin si Reed avait enfreint une règle de la LCF ou peut-être même enfreint la loi. Boivin a déclaré qu'il serait injuste pour lui de commenter cela, ajoutant : «Commencer à commenter sur les détails pourrait aussi nous exposer potentiellement au niveau juridique.»

Quand on lui a demandé si la LCF était impliquée dans la décision, Boivin a déclaré : «La ligue a été impliquée dans la décision de la même manière que tout autre propriétaire aurait été impliqué dans la décision. Mais finalement, c'est ma décision depuis le début.»

Didier Orméjuste, qui couvre les Alouettes pour RDS, a rapporté sur Twitter que plusieurs de ses sources lui avaient dit que Reed avait mis au point un système permettant de contourner le plafond salarial de la LCF.


Il a également été surpris en train de faire payer aux Alouettes des dépenses personnelles telles que des billets d'avion.


Certes, un dossier qui est loin d'être réglé!

Crédit: Stu Cowan
10 dernières chroniques
pub