FINAL
1
5
    

Justin Barron : un autre joyau issu des Mooseheads de Halifax!

Publié le 29 avril 2019 à 12h27
PAR MATHIEU CHARBONNEAU

Les Mooseheads de Halifax sont depuis quelques années une pépinière de bons choix au repêchage. Il y a eu les Filip Zadina, Nico Hischier, Timo Meier, Nikolaj Ehlers, Nathan MacKinnon et Jonathan Drouin. Raphaël Lavoie s'ajoutera également à cette liste cette saison.

Lavoie ne sera pas le dernier de cette liste. Les Mooseheads ont un autre joyau dans leurs rangs qui pourrait partir très tôt au repêchage de 2020. En effet, Justin Barron fait déjà saliver les recruteurs en vue du repêchage de l'an prochain. Le chroniqueur de RDS Éric Leblanc a écrit un superbe article sur le jeune espoir.

Barron est un jeune de 17 ans natif de Halifax. La future vedette locale des Mooseheads charme déjà les recruteurs de la LNH par sa maturité et son talent. Ce qui ressort de son jeu est en premier lieu son patinage fluide et aisé. Il possède également un excellent lancer (vif et puissant) ainsi qu'un physique solide pour son âge (six pieds deux pouces et 187 livres).

Le défenseur droitier, qui en est à sa deuxième saison dans le circuit Courteau, a terminé la saison avec un cumul de 9 buts, 32 mentions d'aide pour 41 points en 68 parties. Un recruteur consulté par le chroniqueur de RDS Éric Leblanc pense même que les Mooseheads le retiennent un peu et qu'il aurait déjà pu briller davantage.


« Je ne sais pas s'ils réalisent ce qu'ils ont entre leurs mains. Il passe sous le radar présentement ou bien ils le gardent sous le radar. » - Un recruteur de la LNH

L'entraîneur des Mooseheads de Halifax Éric Veilleux n'adhère pas à ce point de vue.

« Ce n'est pas le retenir, c'est plus que je coache l'équipe que j'ai à ma disposition. J'essaie de répartir le temps de glace pour faire en sorte qu'on puisse jouer avec énergie pour 60 minutes et plus si nécessaire. » - Éric Veilleux

De son côté, le principal intéressé ne croit pas qu'il est retenu par son entraîneur.

« C'est plus que j'essaie de bien respecter le système implanté par Éric. Il a élaboré un système qui permet d'obtenir du succès. J'ai suivi son approche comme les autres joueurs l'ont fait. Tout le monde est prêt à accomplir le nécessaire pour gagner et on le voit bien présentement dans les séries. » - Justin Barron

Barron est souvent comparé à un autre excellent défenseur provenant des Maritimes en Noah Dobson. Ce dernier a été repêché au 12e rang par les Islanders en juin dernier. Barron avoue également souhaiter suivre un chemin semblable à celui de Dobson.

Certains recruteurs osent avancer que le potentiel offensif de Barron serait supérieur. Le dépisteur qui a discuté avec Leblanc demeure toutefois prudent à ce sujet.

« Je crois qu'il a le même potentiel offensif au niveau du patinage, du lancer et de l'agilité des mains, mais il n'a pas eu la même opportunité que Dobson qui avait le feu vert. Dobson possède un sens du hockey de niveau élite, tandis que je n'ai pas encore vu ça de Barron. Si on le laisse aller l'an prochain, on verra de quel bois il se chauffe. » - Un recruteur de la LNH

Son actuel entraîneur est très confiant pour l'avenir du jeune défenseur Barron. Il a beaucoup aimé l'évolution du jeune homme au cours de la saison et voit en lui un choix très élevé lors de son année de repêchage.

« Tout ce que je sais, même si je ne connais pas les autres joueurs de son année de repêchage, c'est qu'il sera un top pick, c'est sûr! À mon avis, si j'avais de l'argent à parier, je dirais qu'il sera le premier à atteindre la LNH. C'est certain qu'il ne fera pas un flop dans la LNH. » - Éric Veilleux

Plusieurs recruteurs sont du même avis que Veilleux et considèrent que Barron a tous les outils afin d'être repêché dans le top 10 l'an prochain. Il sera assurément à 19 ans (l'année suivant son repêchage) le meilleur défenseur de la LHJMQ selon son actuel entraîneur.
10 dernières chroniques
pub