Joël Teasdale continue de faire ses preuves

Publié le 29 juin 2019 à 11h07
PAR ANNIE C.
C’est cette semaine, du côté de Brossard, que s’est déroulé le camp de développement des Canadiens de Montréal. Si l’attention médiatique était portée sur les Cole Caufield, Nick Suzuki ou encore Ryan Poehling, non loin de là se tenait l’attaquant Joël Teasdale.

Le jeune homme de 20 ans ne provoque peut-être pas le même engouement au sein des partisans qu’un Suzuki ou Poehling, mais il est tout de même un joueur complet pas si loin d’atteindre la Ligue nationale dans les années à venir.


C’est par un chemin différent que l’espoir, Joël Teasdale, est arrivé dans l’organisation des Canadiens. Après avoir connu la déception de ne pas être repêché par une équipe professionnelle, le jeune attaquant de 20 ans s’est vu être invité au tournoi des recrues du Tricolore. Par la suite, au camp officiel du Canadien, l’ailier de 19 ans a convaincu la haute direction de l’équipe de lui offrir un contrat de trois ans.


L’ancien porte-couleurs des Huskies de Rouyn-Noranda a dû travailler fort pour se démarquer des autres joueurs et encore aujourd’hui, cela ne lui est pas inconnu.

«Je suis heureux de mon chemin. Il y a eu des déceptions quand je n’ai pas été repêché à ma première et à ma deuxième année. Même si je n’avais pas d’attentes, je sortais de là déçu», a déclaré Teasdale.

«Mais j’ai toujours cru en moi. J’ai fait ma place en empruntant une route différente. J’avais juste besoin de recevoir une chance et le Canadien m’a donné cette chance en me faisant signer un contrat lors du camp l’an dernier.»

Certes, le jeune homme a connu une saison de 80 points avec l’Armada et les Huskies, en plus de connaître des séries extraordinaires pour mener son équipe à la victoire en finale de la LHJMQ. Sans compter qu’il a reçu le titre de joueur par excellence dans le cadre du tournoi de la Coupe Memorial.

Il serait surprenant de voir l’attaquant se tailler une place au sein de l’alignement du Tricolore la saison prochaine. Toutefois, il pourra se concentrer sur son développement avec le Rocket de Laval et pourra ainsi en profiter pour renouer avec Joël Bouchard et Daniel Jacob, deux anciens entraîneurs avec l’Armada de Blainville-Boisbriand.

«Je sais que la marche est haute entre le junior et la Ligue américaine, a reconnu Teasdale. Je ne serai probablement pas aussi offensif qu’à mes dernières années dans la LHJMQ. Je me concentrerai aussi sur mon jeu défensif, je voudrai donner de l’énergie à l’équipe. J’aurai probablement un rôle plus précis. Si je peux générer de l’attaque, je n’hésiterai pas à le faire, mais je suis un bon joueur sur 200 pieds.»

Pour l’instant, Teasdale n’est pas encore au niveau de la Ligue nationale, mais il n’en demeure pas moins que c’est un espoir qui sera très intéressant à surveiller du côté de Laval la saison prochaine.

Crédit : TVA Sports
10 dernières chroniques
pub