Et si Marc Bergevin se tournait vers Brett Connolly le 1er juillet?

Publié le 18 juin 2019 à 14h48
PAR JEREMY PAQUET
À l'approche du 1er juillet, ouverture du marché des joueurs autonomes, c'est le temps pour les directeurs généraux de toutes les équipes de la LNH de cibler certains joueurs qui pourraient être intéressants afin de combler des trous dans leur alignement en vue de la prochaine saison.

Marc Bergevin n'y fait pas exception, lui qui serait activement à la recherche d'un défenseur. Par contre, en regardant l'alignement du Canadien, on remarque qu'il pourrait potentiellement y avoir un poste à combler à l'aile droite.

En fait, en date d'aujourd'hui, Brendan Gallagher, Joel Armia, Andrew Shaw et Dale Weise sont les options de Claude Julien à la droite. Bien que des joueurs comme Artturi Lehkonen, Paul Byron et Jordan Weal puissent évoluer à droite, ils sont tout de même listés comme étant des ailiers gauches (centre dans le cas de Weal). Bien qu'ils puissent dépanner à la droite au besoin, il serait préférable de les garder à leur position naturelle, ce qui donnerait ceci :

- À l'aile gauche : Jonathan Drouin, Tomas Tatar, Paul Byron, Artturi Lehkonen et Nicolas Deslauriers


- À l'aile droite : Brendan Gallagher, Joel Armia, Andrew Shaw, Dale Weise

Dans le cas de Dale Weise, il ne semble plus faire partie des plans du Canadien, lui qui a considérablement ralenti au cours des dernières saisons. Il ne serait pas surprenant de le voir être échangé, racheté ou même cédé au ballottage pour être envoyé au Rocket de Laval la saison prochaine.

De plus, si on regarde l'alignement du Rocket et les plus récents choix de repêchage du CH, il ne semble pas y avoir d'espoirs prêts à évoluer dans la LNH pour la saison prochaine. Seuls Jesse Ylonen et Michael McCarron (RFA) pourraient peut-être espérer hériter de ce poste la saison prochaine.

Il y a donc potentiellement une ouverture à la droite de l'attaque du Tricolore en vue de la saison 2018-19 et Marc Bergevin pourrait se tourner vers les agents libres afin de combler ce besoin.

Aujourd'hui, l'animateur radio Tony Marinaro (TSN690) a affirmé que l'attaquant Brett Connolly pourrait être un choix intéressant et réaliste pour le Canadien le 1er juillet prochain.


Brett Connolly est un ailier droit de 6''3' et 195 lbs qui est capable de marquer des buts, ce qui manque au Canadien, malgré une amélioration comparativement à la saison dernière. Âgé de 27 ans, il est le 6e choix au total de l'encan de 2010 du Lightning de Tampa Bay. Après un passage de deux saisons avec les Bruins de Boston, Connolly a joué les trois dernières saisons avec les Capitals de Washington, remportant la Coupe Stanley en 2018.

Après deux saisons de 23 points (en 66 matchs) et 27 points (en 70 matchs) avec les Capitals, Connolly a récolté 46 points (22 buts et 24 mentions d'aide) en 81 matchs, cette saison, à Washington. L'attaquant canadien sera joueur autonome sans compensation le 1er juillet et, malgré une saison de 46 points, soit sa meilleure en carrière, il ne devrait pas avoir une énorme augmentation de salaire, lui qui touchait 1,5 M$ la saison dernière. Même si Connolly demandait jusqu'à 3 M$, cela serait tout de même une option intéressante pour le Canadien, car, non seulement Connolly comblerait un besoin à l'aile droite, mais il serait en mesure de marquer des buts, lui qui a atteint le plateau des 15 buts en 2017 et en 2018, puis celui des 20 buts (22) cette saison.

Si Connolly réussit à demeurer en santé, celui-ci serait peut-être capable d'accumuler entre 30 et 50 points par saison à un prix moindre comparativement à certains noms de la liste des agents libres, tel que Wayne Simmonds, par exemple, dont la production de 50-60 points commence à baisser tranquillement (46 points en 2017-18 et 30 points en 2018-19). Connolly pourrait aussi apporter entre 15 et 25 buts de façon constante, ce qui serait un autre avantage pour le CH.

Croyez-vous que Brett Connolly devrait être une option à considérer pour Marc Bergevin? Avez-vous d'autres noms en tête?
10 dernières chroniques
pub