Le téléphone ne dérougit pas à Ottawa!

Publié le 18 juin 2019 à 13h36
PAR
Au cours des trois prochains repêchages, les Sénateurs d' Ottawa auront 28 choix au total, dont 4 choix de premier tour et 8 choix de deuxième tour.

Le directeur général Pierre Dorion a déclaré que son téléphone sonne beaucoup en ce moment pour deux raisons : l'espace dont l'équipe dispose sur la masse salariale et les nombreux choix que les Sens possèdent.

« Il y a eu de nombreuses discussions, plus sur le fait de monter d'échelons que de descendre, parce que nous avons les choix 32 et 44 », a déclaré Dorion.

Ayant seulement 48 millions de dollars investis sur la masse salariale, les Sénateurs disposent du genre d'espace qu'un directeur général rival pourrait envier ou exploiter. En fait, Ottawa pourrait avoir à prendre un mauvais contrat pour atteindre le plancher salarial prévu d'environ 61 millions de dollars, mais mettre la main sur un jeune espoir en retour.


Que ce soit par le biais d'une transaction ou du marché des agents libres , Dorion mentionne également qu'il aimerait ajouter quelques vétérans pour entourer les jeunes comme Brady Tkachuk, Thomas Chabot et Colin White.

Les deux priorités pour Dorion sont l'attaquant Colin White et le défenseur Cody Ceci, qui seront tous les deux joueurs autonomes avec restriction le 1er juillet prochain.

Les Sens seront probablement une équipe intéressante à suivre pendant la saison morte.

10 dernières chroniques
pub